La varieté POSTFS dans tous ses états
Tous les états du Napoléon Yvert No 14Ah, varieté POSTFS, proposé par Gilles avec reconstitution de la parie de planche concernée. Explication et détails intéressants. Joignez-vous à nos travaux qui vous permettront d'aborder une philatélie qui vous était jusqu'alors interdite par manque d'informations.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


Histoire postale

Début d'un mot :


La guerre de 1870
La Commune
Gazette des absents
Ballons montés
Pigeongrammes
Papillons de Metz
Pneumatiques
Boules de moulins
Chroniques
Merson

Les Ballons Montés


La guerre de 1870
Introduction aux ballons montés
Fiches détaillées des ballons
Les Affranchissements
Les Aéronautes
Les tentatives de retour sur Paris
Le projet de Dupuy de Lhome
Documents sur les ballons montés
Les ballons naufragés
Les ballons prisonniers
Les cartes-poste
Le Décret du 27 septembre 1870
Images de ballons montés


ballon précédentballon précédent  Ballon précédentRevenir à la listeballon suivantballon suivant  Ballon suivant

Ballon N° 02 : « La Città di Firenze (La Ville de Florence) »
Caractéristiques Volume : 1400 m³
Fabricant : Cliquez ici pour plus de détails sur le constructeur Famille Godard
Aéronaute : Mangin Gabriel (1836-1905)
Date de départ Dimanche 25 Septembre 1870 (7 ème jour du Siège)
Lieu de départ Boulevard d'Italie
Heure de départ 11h
Date d'arrivée 25 Septembre 1870
Lieu d'arrivée
Localisation de au Lieu-dit

au Lieu-dit "L'Abime" vers Vernouillet près de Triel (Yvelines)
Heure d'arrivée 14h30
Durée du vol 3h30
Kilomètres parcourus 30 km
Passagers M. Lutz
Histoire Ce ballon de construction récente fut frêté par l'Administration des Travaux publics. Il navigua entre 800 et 4500m. Il emportait en trois sacs, 120 Kg de dépêches et 30 Kg d'imprimés relatant la première entrevue de Jules Favre et Bismarck. Ces imprimés devaient être dispersés au-dessus des lignes prussiennes.
Mangin transportait également un paquet de Papillons de Metz
Son passager M. Lutz, présenté par M.. Rampont se présentait comme un commissaire du gouvernement ; c'était un homme très corpulent qui arborait un costume de parade impeccable. Par la suite, son comportement le mènera au bagne, où il mourra.
Lorsque le ballon se posa (à 1km de la maison de Zola), Mangin s'empressa de le dégonfler, avec l'aide de paysans car les Prussiens approchaient. Pendant ce temps, M. Lutz alla directement trouver le maire de Vernouillet et se fit remettre une tenue de toucheur de boeufs, moins criante que son bel uniforme, sans doute trop voyant. Au passage, il oublia de sortir de son uniforme les dépêches confidentielles qu'il était censé remettre à Crémieux en mains propres ! Plus stupidement encore, il lâcha deux pigeons qui repartirent vers leurs propriétaires sans aucun message.
Quand Gabriel Mangin arriva chez le Maire, on lui fit part des agissements de M. Lutz. Mangin envoya le dernier pigeon avec le message suivant : "Bonne descente à Vernouillet, en face de Triel, à 2h 30. Pas de Prussiens. Voyageur laissé dépêches. Je pars pour Tours".
Il passa la nuit dans un campement au bois de Maleville avec des soldats rescapés de Sedan et arriva le lendemain à Rosny-Sur-Seine, accompagné d'un officier de marine. Arrivé épuisé à Tours, Mangin constata que M. Lutz, qui avait un peu d'avance sur lui, s'était attribué tout le mérite de l'opération et paradait sans vergogne ! Finalement le portefeuille de dépêches confidentielles parvint à Crémieux.


« Le 25 du même mois le ballon de M. Eugène Godard, la Ville de Florence, partait à 11 heures du boulevard d'Italie. Il était monté par M. Mangin aéronaute et par M. Lutz, passager. Les voyageurs descendirent sans accident à Vernouillet, près Triel, dans le département de Seine-et-Oise. Les Prussiens n'étaient pas loin, Mangin dut replier son ballon à la hâte, et charger des paysans de le cacher, car il était impossible de songer à l'emporter sans courir les plus grands dangers.

Pendant que l'aéronaute s'occupe ainsi de son matériel, le voyageur, M. Lutz, s'empare des dépêches importantes, court à Vernouillet prévenir les autorités de son arrivée de Paris. Il file à Tours, et là il raconte qu'il est venu seul, chargé d'une mission du gouvernement. Dans un hôtel, on m'a dit qu'il s'était fait passer pour M. Nadar. Quel était le but de toutes ces inventions? C'est ce que j'ai toujours ignoré.--Sur ces entrefaites, Mangin arrive et se présente comme l'aéronaute de la Ville de Florence.

--Mais, lui dit-on, nous l'avons déjà vu, cet aéronaute, il est ici, et nous a affirmé qu'il était seul en ballon.

De là des explications, des éclaircissements. On cherche M. Lutz. Il n'est plus à Tours. Quelques jours après les journaux donnent de ses nouvelles. Il a été arrêté à Dijon, puis on raconte qu'il a été fusillé comme espion. Pendant quelques jours, mille récits se croisent au sujet de cet illustre Lutz. Quel mystère est caché sous toutes ces aventures? On ne l'a jamais bien su. Mais il ressort de tout cela que la conduite du voyageur de la Ville de Florence est au moins singulière.

Dans un récit qu'il a publié à Tours sur son voyage, il laisse entendre qu'il était seul dans le ballon, et se présente comme commissaire délégué du gouvernement de la Défense nationale.

La Ville de Florence avait à bord 300 kilogr. de dépêches et trois pigeons qui sont revenus à Paris, apportant les nouvelles des aéronautes. »


Gaston Tissandier
Documents
Gabriel Mangin (1836-1905)
Gabriel Mangin (1836-1905)
Exposition du ballon La Ville de Florence à la Salle de Concert du Cercle artistique de la rue Haxo
Exposition du ballon La Ville de Florence à la Salle de Concert du Cercle artistique de la rue Haxo
Nbre de pigeons 3 pigeons  Plus d'infos sur les pigeongrammes (Plus d'infos sur les pigeongrammes)
Plis transportés Cachets de départ du 23 septembre au 25 septembre (1ère levée)
Cachets d'arrivée du 25 au 29 septembre.

Plis confiés :

  • Rosny sur Seine (25 ou 26 septembre)
  • Tours Losange 3997 (du 27 au 29 septembre)
  • Bayeux (27 septembre)
  • Caen (28 septembre)

(Soit 150 kg de courrier)


ballon précédentballon précédent  Ballon précédentRevenir à la listeballon suivantballon suivant  Ballon suivant

Rechercher     

Sources : 

Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques