www.philatelistes.net - Les Boules de Moulins : Introduction
LIBRECHANGES
Echanges de timbres par dispolistes et mancolistes nouvelle génération, multilangue et multicatalogue, permettant les recherches et échanges qu'importe le catalogue utilisé. Inscription gratuite. Mis en ligne Aôut 2007

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


Histoire postale

Début d'un mot :


La guerre de 1870
La Commune
Gazette des absents
Ballons montés
Pigeongrammes
Papillons de Metz
Pneumatiques
Boules de moulins
Chroniques
Merson

Boules de Moulins
Introduction
La guerre de 1870
Le brevet
Avis
le repêchage
Les griffes
Galerie de boules de Moulins
Index des noms cités

Les Boules de Moulins : Introduction


Introduction
La guerre de 1870
Le brevet
Avis
le repêchage
Les griffes
Galerie de boules de Moulins
Index des noms cités

Pages en construction, voici pour patienter


Introduction

Histoire
Durant le Siège de Paris en 1871, un système ingénieux proposé par MM. Delort, Robert et Vonoven fut mis en place par l'Administration Postale ("Sans aucune responsablité") pour acheminer le courrier vers Paris.



Il s'agissait d'un cylindre en zinc entouré d'ailettes et fermé à ses deux extrémités par un couvercle soudé. L'ensemble avait la forme d'une sphère. D'un poids de 2 à 2,4 Kg, la boule devait "flotter entre deux eaux", les ailettes lui permettant de tourner sur elle-même en sens inverse des aiguilles d'une montre à la manière d'une roue à aubes.
Les plis ainsi transportés devaient peser au plus 4 grammes et porter la mention "Paris par Moulins (Allier)". Ils étaient affranchis à 1 F (20c pour la poste et 80c pour les inventeurs). On peut calculer qu'avec 600 lettres par boule, sur les 55 boules immergées du 4 au 28 Janvier 1871, les "inventeurs" ont touché 600 x 80 x 55 = 2 640 000 centimes de l'époque ce qui était une coquette somme !
Les boules furent immergées dans la Seine entre Bray sur Seine et Montereau.Elles dérivèrent vers la capitale, mais c'était ne pas tenir compte des méandres du Fleuve et des obstacles naturels (vase, ...), si bien que les filets mis en place en travers du fleuve à Paris ne ramenèrent jamais rien !
Cependant, remarquablement étanches, quelques-unes furent retrouvées près de Saint Wandrille en Août 1968 et en 1982 à Vatteville-La-Rue (Seine Maritime). Les lettres qu'elles contenaient étaient encore intactes ! L'Administration Postale les réachemina vers les héritiers des destinataires quand ils furent identifiés par les services génalogiques. Destinataires heureux puisque chaque lettre valait une petite fortune !
N.B. la mission de distribution du courrier n'a pas de limite dans le temps. Aussi le courrier confié à La Poste doit arriver coûte que coûte. 

Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques