www.philatelistes.net - La presse philatélique écrite
L'Annuaire de toute la philatélie
Annuaire international des négociants, accessoires pour collectionner, catalogues, ...

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

La presse philatélique écrite


Timbres Magazine
septembre   2017

cliquez ici pour plus d'informations sur  Timbres Magazine

Numéro 192 - Septembre 2017 ÉDITORIAL : Le dessous des timbres : l'Ukraine
En juin dernier, nous avons reçu un communiqué de presse de la République Populaire de Donetsk rappelant qu'elle émet des timbres: "Vous trouverez [joint au communiqué] les images des planches philatéliques des années 2015 et 2016, Ainsi que la planche 2017 consacrée aux héros de la République. Notre représentation est la seule habilitée à vendre aux collectionneur intéressés ces planches. L'argent récolté sera utilisé pour des actions humanitaires notamment en faveur des orphelinats de onbass."
Disons-le tout de suite, cette république n'est en rien reconnue par la communauté internationale, pas davantage par l'UPU . Il ne s'agit donc pas de timbres mais de vignettes. Pour comprendre ces "émissions" et les resituer dans leur contexte, il faut se pencher sur l'histoire mouvementée de l'Ukraine. Cette vaste région - patrie des Cosaques - a connu des périodes d'indépendance ou d'autonomie mais fut le plus souvent disputée entre la Russie, la Pologne et la Lituanie. A partir du XVIII le siècle, la majeure partie de l'Ukraine se trouve sous domination russe et ce sont logiquement les timbres de Russie qui sont utilisés dans un premier temps. Durant la période 1918-19, des émissions simultanées voient le jour. La République Populaire Ukrainienne (brièvement indépendante de la Russie) surcharge en 1919 les timbres de ce pays des armoiries ukrainiennes. La République Populaire d'Ukraine occidentale (également appelée République de Galicie) surcharge quant à elle des timbres autrichiens.
Pour compléter le casse-tête philatélique à la fin de la Première Guerre mondiale les Romains occupent et obtiennent une partie de la Galicie-Bukovine qui sera restituée à l'Ukraine lors du second conflit mondial. Des timbres d'occupation sont obtenus en surchargeant les timbres autrichiens d'un cadre contenant l'inscription "C M.T." (Commandement Militar Territorial) et d'une valeur en h. ou k. (heller ou krone, monnaie autrichienne). L'armée blanche de Wrangel luttant pour sa part en Ukraine contre les communistes émet des timbres pour Sébastopol (1919) et la Crimée (1920), reconnaissables à leur surcharge.
L'Ukraine est intégrée en décembre 1922 à l'U.R.S.S. dont elle utilise les timbres. Lors de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands qui occupent l'Ukraine émettent une série de timbres à l'effigie d'Hitler, surchargée "UKRAINE". On aurait pu penser qu'avec l'indépendance du pays en août 1991 - suite à la dislocation de l'U.R.S.S. - les frontières seraient enfin stabilisées, il n'en est rien. La Crimée (se reporter au hors-série I) est annexée par la Russie en 2014 et en cette même année (le 11 mai)un référendum d'autodétermination aboutit à la création des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk. Pro-russes, les rebelles s'opposent depuis à l'armée ukrainienne. La France ne reconnaît pas cette république, pas plus que le rattachement de la Crimée à la Russie comme l'a réaffirmé le président de la République le 26 juin dernier lorsqu'il a reçu son homologue ukrainien. Trois jours plus tard, nous recevions le communiqué de presse rédigé en français de la très contestée République de Donetsk. Hasard du calendrier ? Comme on l'a vu, timbres et vignettes dans cette région du monde ne jouent pas les seconds rôles. Ils demeurent un instrument efficace de propagande, au siècle dernier comme aujourd'hui a l'heure d'internet. Le prochain hors-série "Le dessous des timbres" est en préparation et devrait être disponible au prochain Salon d'automne. Belle rentrée à vous.
Paris, la tête dans les étoiles
Parmi les nombreuses marques postales de la période classique, il en est une qui se démarque des autres par sa forme: l'étoile de Paris. Ce cachet formé de points et enfermant, le plus souvent, un nombre en son centre, a eu cours durant treize années seulement, de 1863 à 1876, suffisamment pour marquer les albums de classiques de France, tant sur les timbres seuls que sur lettres. Et parmi, elles, certaines étoiles brillent plus que d'autres par leur rareté.
Navigation philatélique en eau douce II
Poursuite de notre croisière, appareillons à présent pour l'étranger dans des pays où la France était autrefois présente sous diverses formes. Si le coeur vous en dit, pourquoi ne pas vous lancer dans la thématique "fleuve", il y à de beaux timbres à réunir?
Première liaison aérienne France-Madagascar par Bernard et Bougault (12 octobre 1926-12 janvier 1927)
Au sortir de la Guerre de 1914-18, la France, par sa position géographique et par l'étendue de son Empire colonial, doit améliorer la rapidité de ses liaisons avec ses territoires d'outre-mer. Par voie maritime, il faut un mois pour relier la France à Brazzaville ou à Tananarive. Or l'avion qui peut réduire ces trajets à 10 ou 12 jours, a prouvé ses capacités pendant la Grande Guerre. Mais survoler des pays inhospitaliers (déserts, savanes, forêts tropicales), sans moyens de radionavigation ni de prévisions météorologiques, est très dangereux.
Des lettres de militaires d'Espagne vers la France
Parmi les contrées dont parle l'histoire de l'antiquité aucune n'a été aussi souvent envahie par l'étranger que l'Espagne. Napoléon Bonaparte n'a pas failli à l'histoire des guerres.
Les carnets modernes : des débuts difficiles
Depuis leur origine en 1906 jusqu'en 1965, les carnets de timbres-poste sont imprimés en typographie. A la fin des années 50, l'administration s'est rendu compte que les frais d'exploitation et de fabrication pourraient être réduits de façon très appréciable, d'une part si on changeait le mode de commercialisation des carnets, d'autre part si le service de fabrication était doté d'un outillage plus moderne. Mais lorsque l'on opère des changements de cette importance, tout ne se passe pas comme prévu. Faisons un zoom sur cette période qui dura une huitaine d'années avant que la fabrication des nouveaux produits trouve finalement son régime de croisière.
L'histoire d'une pièce mythique : le no 33h du catalogue Maury 2016
Il existe des pièces exceptionnelles qui font rêver les collectionneurs, pour la bonne raison qu'elles n'existent qu'en un seul et unique exemplaire. Le n°33h du catalogue Maury 2016 est de celle-là : il s'agit d'un bloc de six exemplaires du n°33, comportant à la fois le seul exemplaire connu sans défaut de la variété "5 et F absents" et le seul exemplaire connu de la variété "sans le 5". Au-delà de son indéniable rareté cette pièce a également une histoire particulièrement étonnante: elle a en effet été repérée par hasard par un philatéliste dans une vente aux enchères de 2007, où personne d'autre que lui ne l'avait remarquée... Récit d'une incroyable découverte.
1860, à bord du Coq vers Saint-Louis du Sénégal... Episode 11 : la desserte de l'Afrique Occidentale
C'est sous le Second empire que sont relancées la politique coloniale de la France et la compétition qui l'oppose à la Grande-Bretagne, en Asie bout comme en Afrique. Dans un tel contexte, établir des communications maritimes fiables devient primordial, tant pour l'acheminement des marchandises, des passagers, que du courrier. Pour ces derniers, rapidité et régularité s'imposent... sous pavillon britannique tout d'abord, puis sous les couleurs françaises. Embarquons-nous ce mois-ci pour Saint-Louis du Sénégal.
L'île Madame et sa redoute
L'île Madame est une entité géographique de la commune de Port des Barques (Charente-Maritime) de petite superficie, (environ 60 ha) présentant la particularité d'être accessible à marée basse par un cordon dunaire, "la passe aux boeufs". Petite visite...
De grands chefs indiens, pieds nus sur la terre sacrée
Le souvenir des peuples natifs est ténu aux États-Unis, la philatélie indigente sur le sujet le confirme. Seules les personnalités de grands chefs qui se sont illustrés lors des guerres indiennes nous permettent d'évoquer les tribus autochtones qui peuplaient jadis le continent.
La tutelle de la Somalie d'après-guerre
A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la conférence interalliée de Potsdam de 1945 avait décidé que l'Italie défaite devait perdre toutes ses colonies africaines. En attendant de décider de leur sort définitif, faute d'accord entre les Alliés, elle les plaça sous administration britanniques,et le Traité de paix de Paris de 1947 entre les Alliés et l'Italie enregistra l'abandon par ce dernier pays de ses prétentions coloniales africaines.
Cartes postales : Renault Billancourt Seguin. Souvenirs ! Souvenirs !
Un complexe culturel et de loisirs a totalement effacé le souvenir industriel de l'Île Seguin. Et même les origines du nom. Cette langue de terre, au milieu de la Seine, face à Billancourt, fut un moment de l'Empire Renault. Son fondateur, prénommé Louis, en fit l'acquisition en 1919, afin d'étendre et de moderniser ses premières installations. L'Île Seguin a la forme d'un long escarpin Au nord, sa pointe effilée semble vouloir piquer le Pont de Sèvres. Au sud, son talon jouxte l'île Saint Germain.
La chronique de Socrate : Les résultats du sondage
Dans ma chronique de février der nier, je vous demandais de me répondre à quelques questions sur la manière dont vous vendez vos collections. Voici donc les réponses, un grand merci d'avoir été aussi nombreux à nous écrire.
Pour vendre vos timbres, préférez vous passer par : des petites annonces dans un magazine, votre club, des correspondants, un négociant ou un site de vente aux enchères, mettant directement en relations les collectionneurs?
A 59 % vous passez à titre principal par l'entremise d'un négociant, 25 % par un site communautaire, 11 % via des correspondants et divers, 5 % par un club.
(...)
Si vous vendez régulièrement vos timbres sur Internet, via une plateforme communautaire, quelle est la fréquence?
En moyenne tous les trois mois mais pour certains pratiquement tous les jours! Des offres peuvent rester longtemps en ligne mais vous attendez patiemment que le poisson morde !
Faites-vous confiance aux sites Internet des négociants ?
Le point de vue d'un lecteur anonyme est largement répandu: "Je fais globolement confiance aux sites Intemet des négociants, plus ou moins bien faits d'ailleurs, certains étant un peu obsolètes. Ce qui ne veut pas dire que je fais confiance à tous les négociants sur la qualité de la marchandise qu'ils vendent. Des marchands ayant pignon sur rue vendent parfois (sans 1e savoir) des faux en vente sur offres. Cela m'est arrivé plusieurs fois. Le problème, ce n'est pas d'acheter par Internet, c'est le sérieux du marchand".
Que pensez-vous des marchands disposant d'un magasin ? Vous conseillent-ils utilement
? Pour Jean Leroux, le négociant local est privilégié pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce qu'il obtient grâce à son appartenance à un club des réductions allant jusqu'à 20 %. Comme beaucoup d'entre vous, il privilegie le commerce local.
(...)
Par quel canal connaissez-vous les négociants ?
C'est principalement via le magazine que vous les connaissez et considérez que les publicités ont un caractère "informatif". Vous préférez les annonces un peu détaillées, affichant des prix ou résultats significatifs. Vous êtes nombreux à consulter notre rubrique "Côté ventes" que vous aimeriez plus importante. Pour vous un négociant qui fait régulièrement de la publicité dans le magazine, c'est "rassurant", signifiant qu'il "existe toujours" ». Loin des yeux, loin du coeur, à vous lire.

voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine

Voir également :
les autres titres


la presse philatélique française



Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques