Identification des oblitérations Losange P.C. et Losange G.C.
Identification rapide des oblitérations losange chiffré petits et grands chiffres par une recherche multicritère.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


Histoire postale

Début d'un mot :


La guerre de 1870
La Commune
Gazette des absents
Ballons montés
Pigeongrammes
Papillons de Metz
Pneumatiques
Boules de moulins
Chroniques
Merson

Les Ballons Montés


La guerre de 1870
Introduction aux ballons montés
Fiches détaillées des ballons
Les Affranchissements
Les Aéronautes
Les tentatives de retour sur Paris
Le projet de Dupuy de Lhome
Documents sur les ballons montés
Les ballons naufragés
Les ballons prisonniers
Les cartes-poste
Le Décret du 27 septembre 1870
Images de ballons montés


ballon précédentballon précédent  Ballon précédentRevenir à la listeballon suivantballon suivant  Ballon suivant

Ballon N° 47 : « Le Lavoisier »
Caractéristiques Volume : 2045 m³
Fabricant : Cliquez ici pour plus de détails sur le constructeur Famille Godard
Aéronaute : Ledret, Charles Sauveur
Date de départ Jeudi 22 Décembre 1870 (95 ème jour du Siège)
Lieu de départ Gare d'Orléans
Heure de départ 2h
Date d'arrivée 22 Décembre 1870
Lieu d'arrivée
Localisation de La Ménitré (Maine-et-Loire)

La Ménitré (Maine-et-Loire)
Heure d'arrivée 9h
Durée du vol 7h
Kilomètres parcourus 290 km
Passagers Raoul de Boisdeffre (1839-1919)
Histoire

Charles Sauveur Ledret

né à Saint-Pierre (SPM) en 1842
Le 2 Juillet 1871 La médaille militaire est conférée au jeune Sauveur Ledret, enfant de Saint-Pierre, pour le courage et le sang-froid dont il a fait preuve pendant la guerre, comme aérostier, dans l'accomplissement d'une mission dangereuse.


à propos du passager...

Raoul Le Mouton de Boisdeffre

Raoul François Charles Le Mouton de Boisdeffre, né en 1839 à Alençon et décédé en 1919 à Paris, est un militaire français.
Fils d'Adolphe Le Mouton de Boisdeffre et d'Elisa Bauny de Récy, Raoul de Boisdeffre se destine très jeune à la carrière militaire et rejoint l'ESM en 1858.
Nommé Sous lieutenant au 31e RI en 1860, il suit les cours du Corps d’État-Major en 1863.
Capitaine au 48e RI en 1866. En Algérie, de 1865 à 1867, puis de 1868 à 1870. Il y sert sous les ordres du général Chanzy.
En 1870, après une courte et désastreuse campagne sous les ordres du général Vinoy, il se retrouve dans Paris assiégé. Constatant l'inutilité de la défense de Paris, il demande à rejoindre Chanzy et l'armée de la Loire et est envoyé en mission avec le ballon « le Lavoisier » par le gouverneur de Paris le général Trochu auprès du gouvernement de la défense nationale.
Chef de Bataillon il suit le général Chanzy, gouverneur de l’Algérie de 1873 à 1879.
Lieutenant Colonel en 1878, maintenu auprès de Chanzy il le suit en Russie à l’ambassade de France. Alors que Chanzy est ambassadeur, il y est attaché militaire de 1879 à 1882. Il y fait la connaissance du général Obroutchev avec lequel il se lie d'amitié
Colonel en 1882, général de brigade en 1887, il est l'un des plus jeunes brigadiers de sa génération.
À la mort de Chanzy, il rejoint comme Sous-chef d'État Major Général le général de Miribel avec lequel il travaille à l'élaboration du plan XIII et à l'Alliance Franco Russe, qui devait permettre de sortir la France de son complet isolement diplomatique.
Nommé au commandement d'une division, il est rappelé en 1890 au décès subit de Miribel comme Chef d'État Major Général de l'armée.
Sous le contrôle partiel du Ministère des Affaires Étrangères, il poursuit son œuvre, négocie avec Giers et signe l'accord militaire secret avec Obroutchev qui donnait naissance à l'Alliance Franco Russe.
Plus préoccupé de diplomatie que du fonctionnement interne de son service, il se laisse, comme beaucoup, dépasser par l'affaire Dreyfus.
En 1896, il est nommé ambassadeur extraordinaire au couronnement de Nicolas II (mai 1896), où il négocie le raffermissement de l'Alliance (encore secrète à cette époque) et une visite d'État du Tsar en France (octobre 1896).
À la découverte du « faux Henry » en 1898 dans l'affaire Dreyfus, il est le seul à démissionner et se retire de la vie publique. Seuls les officiels russes, y compris Nicolas II qui le reçoit à deux reprises lors de passages en France lui conservent un rôle semi-officiel.
(Source : Wikipedia)
Documents
Raoul Le Mouton de Boisdeffre (1839-1919)
Raoul Le Mouton de Boisdeffre (1839-1919)
Nbre de pigeons 6 pigeons  Plus d'infos sur les pigeongrammes (Plus d'infos sur les pigeongrammes)
Plis transportés Cachets de départ du 18 décembre (7ème levée) au 21 décembre.
Cachets d'arrivée : 22 et 26 décembre.

Plis confiés :

  • Ambulant Nantes à Paris (22 décembre).

(Soit 175 kg de courrier)
Exemples
20c Siège et  40c LAURE sur lettre frappée du cachet à date de PARIS du 19 Décembre 70 à destination de VIENNE (AUTRICHE). Arrivée le 31 décembre 70.
20c Siège et 40c LAURE sur lettre frappée du cachet à date de PARIS du 19 Décembre 70 à destination de VIENNE (AUTRICHE). Arrivée le 31 décembre 70.


Pascal Behr Un grand merci à Pascal Behr (www.behr.fr) pour les exemples de plis illustrant les fiches techniques.


ballon précédentballon précédent  Ballon précédentRevenir à la listeballon suivantballon suivant  Ballon suivant

Rechercher     

Sources : 

Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques