PHILABOURSE
Acheter, vendre et échanger entre philatélistes en toute sécurité

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


Jeux
Quiz
Les semblables
le Taquin
Tic-Tac-Toe
Puzzles

Thèmes
La poésie
La Corse
Timbres ronds
La photographie

Pour bien débuter
Le dico
Le premier timbre au Monde
Les timbres les plus chers du Monde !
Comment fabrique-t-on les timbres ?
La poste enfantine
Comment choisir ta collection ?
Comment les décoller, les classer ?
Comment exposer, participer à des compétitions ?
histoire postale

Deux écoliers découvrent les timbres les plus chers du monde


Introduction
Le dico
Le premier timbre au Monde
Les timbres les plus chers du Monde !
Les timbres non-émis
Comment fabrique-t-on les timbres ?
Catalogue des timbres de 1849 à 1936
Dessine ton timbre (Nécessite un navigateur récent)
Comment choisir ta collection ?
Comment les décoller, les classer ? Le matériel
Comment exposer, participer à des compétitions ?
Egine censurée par le ministre!
«impossible de gratter le téton»
Le bêtisier de la philatélie

Deux écoliers découvrent les timbres les plus chers du Monde !




Le 3 skilling banco de Suède de 1856

Il été acheté 2,2 millions de dollars soit environ 1 811 100 € ! le 8 Novembre 1996 dans une vente aux enchères en Suisse.
C'est la couleur jaune qui fait sa rareté. Normalement il aurait dû être bleu-verdâtre (ceux-ci côtent tout de même 60000 F neufs au au catalogue Yvert et Tellier).

Pourquoi ce timbre est-il jaune et non bleu-verdâtre ?


probablement il s'agit de l'erreur d'un imprimeur qui aurait glissé une feuille de ce timbre alors que la presse était préparée et encrée pour recevoir le timbre jaune le la même série (le 8 skilling) . Cette erreur ne sera connue qu'en 1885, quand un écolier de 14 ans apprend que M. LICHTENSTEIN, un négociant de Stockolm recherchait des 3 et 24 skilling et en offrait 7 couronnes pièce. Pendant ses vacances de Noël, il fouille la maison de campagne de sa grand-mère où il trouve plusieurs des timbres recherchés et le fameux 3 skilling. Le timbre sera revendu plusieurs fois. Il valait 4000 F en 1894, 35250 F en 1922, 256 000 F en 1926. Il a appartenu au roi Carol II de Roumanie. Avant cette vente historique un autre timbre tenait la vedette : le "One cent magenta".

Le One cent magenta

Il fut émis en 1856 en guyane britannique, lors de l'envoi, le navire fait naufrage et la colonie britannique n'a plus de 4cents . On fabrique alors sur place des timbres provisoires de 4 (four, en anglais ) cents. Mais une erreur sur le cliché fait apparaitre "one cent". Quelques timbrs sont imprimés avec l'erreur. Tous ces timbres vont disparaître sauf un. Un écolier de la colonie britannique, le découvre dans une malle de grenier en 1873. Il sera vendu plusieurs fois par des collectionneurs passionnés, riches et puissants.








Les timbres les plus rares de France


Le 1 fr vermillon

Il côte 61 000 € neuf. Il fut émis le 2 janvier 1849 et a servi à l'affranchissement des lettres de 15 à 100 g. Quand la Poste le premier décembre 1849 décide d'émettre le 40 c orange, elle demande, pour éviter une confusion, le retour de 122 398 exemplaires imprimés qui seront brûlés !





1 centime en 1880 = 13 mille euros aujourd'hui !

Si ton arrière-arrière-grand-père avait acheté des timbres ce mois d'Août 1880 au lieu de s'acheter des bonbons, tu aurais aujourd'hui une belle somme d'argent; mais il aurait également fallu trouver la bonne couleur, car plus de 300 millions d'exemplaires du même timbre, mais avec une autre couleur 1c noir sur azuré étaient disponibles alors aux guichets de la Poste. Ceux-là ne valent que quelques frances, alors que le célèbre 1 c noir sur bleu de Prusse lui vaut quelques 13000 € .Il s'agit là encore d'un problème d'encre : en Juillet 1883, l'impression des timbres qui était assurée par la Banque de France est transférée à l'Administration des Postes. L'Etat rachète le matériel, mais les premiers imprimeurs ne font pas correctement le mélange des encres.

Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques