www.philatelistes.net - La presse philatélique écrite
PHILA-ECHANGE
Ce site à pour but de regrouper le plus possible de philatélistes pour un maximum d'échanges de timbres de tous les pays du mondes (France, Allemagne, Canada, Belgique...)grace à son forum mais aussi de voir les timbres de France classés par année et par type

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

La presse philatélique écrite


Timbres Magazine
mars   2021

cliquez ici pour plus d'informations sur  Timbres Magazine

Numéro 231 - Mars 2021
ÉDITORIAL : Avec coeur et passion
C'est une lapalissade mais force est de le constater les mois se suivent et se ressemblent ... Nous attendons, espérons tous et nous avons surtout tellement hâte d'arriver dans ce monde d'après, ce monde qui pourrait ressembler au monde d'avant, celui où il y avait tant de convivialité, ou il n'y avait pas de barrières et pas autant d'interdictions.
Le 17 mars, cela fera tout juste un an que nous découvrions, avec curiosité, et subissions, avec résignation, le premier confinement. Pour les philatélistes, cela avait été l'occasion de se plonger dans les albums, dans les classeurs et dans ces boîtes dans lesquelles on range des ..trucs.. et des choses.. destinées à être revues plus tard. Beaucoup en ont profité pour se mettre en immersion totale pour classer et mettre de l'ordre dans leurs collections mais aussi pour retrouver ces timbres et ces lettres mis de côté "pour être rangés plus tard" dans l'attente de ce moment où l'on saurait quoi en faire
Et là, chacun a pu mesurer l'extrême utilité de cet outil du monde actuel : l'ordinateur et son accès à Internet. Acheter, vendre, rien n'est aussi facile aujourd'hui. Ajoutons aussi la commodité pour consulter, rechercher, s'informer ... Tout est a portée d'un clic de souris!
Mais attention : la toile n'est pas pour autant le paradis des collectionneurs. Il faut se montrer prudent lorsque l'on effectue des paiements, il convient d'être méfiant quant aux informations qui y sont diffusées : la totale liberté de publier, c'est-à-dire sans aucun contrôle, cette permissivité sans contrainte peut jouer de mauvais tours. Vous l'avez sans doute constaté et peut-être même expérimenté vous-même.
Il nous est arrivé de recevoir à la rédaction des questions de collectionneurs concernant tel timbre ou telle lettre. Après quelques recherches, nous découvrions rapidement que le timbre ou la lettre objet de la question étaient proposés sur le Net, mais on ne nous l'avait pas dit. La réponse que nous allions donner était donc - pour la personne posant la question - une confirmation ou une validation d'un achat déjà réalisé ou en cours de réalisation. Généralement il s'agissait de sujets un peu pointus.
Mais il nous est aussi arrivé de recevoir de la part de collectionneurs pourtant chevronnés des demandes concernant de pseudo bonnes affaires dignes de débutants.
Internet et la fiabilité ne vont pas toujours de pair. Et rien ne vaut les informations publiées et données par les spécialistes et les professionnels compétents. Les rédacteurs et collaborateurs de Timbres magazine tentent chaque mois de vous apporter des informations fiables, de vous raconter des histoires méconnues ou insolites, de vous livrer des études parfois inédites, bref de vous distraire et de vous faire partager leurs connaissances en utilisant le meilleur de leurs compétences. S'ils ne le font pas avec toute la perfection, la rigueur, l'orthodoxie dont certains voudraient que la philatélie ne soit uniquement faite, ils le réalisent chaque mois avec passion et avec tout leur coeur. Moi, je leur en sais gré et j'espère que vous aussi. Prenez bien soin de vous.
Michel Melot, Rédacteur en Chef
Les ballons de la Commune de Paris
Bénéficiant du soutien de Nadar et de plusieurs aérostiers du siège de Paris la Commune nourrissait de grandes ambitions en matière de ballons mais les choses ne se passèrent pas comme prévu.
Alsace-Lorraine : Les cachets touristiques pendant la seconde guerre mondiale (Partie 1)
L'affrontement franco-allemand passe aussi par la propagande philatélique. Au temps de la seconde annexion, de 1940 à 1944, la Deutsche Reichspost met en service une quarantaine d'oblitérations touristiques promouvant insidieusement le caractère germanique de l'Alsace-Lorraine.
Thématique : Henri VIII et Elisabeth Ière
Barbe-bleue, le roi aux six femmes et sa fille Elisabeth, la reine célibataire qui refusa de se marier durant son règne long de 45 ans ont marqué durablement de leur empreinte le royaume d'Angleterre. Retour historique et philatélique sur plus d'un siècle de monarchie anglaise.
Brésil, timbres de recommandation : Méfiance !
Sous ce titre quelque peu alarmiste se "cache" en fait une présentation de deux timbres de recommandation émis au début des années 1990 au Brésil. Ce pays a traversé, entre 1988 et 1998, une terrible inflation. Pour ne parler que des tarifs postaux, l'administration du pays a dû procéder à pas moins de 70 changements. Elle a dû également composer avec trois changements de monnaies destinés à résister à ces variations importantes de valeur de la monnaie nationale.
Jacques Doriot : de la célébration de la Commune à celle de l'Allemagne nazie.
A Saint-Denis sur Seine furent utilisées deux flammes Krag honorant le « mouvement communaliste de 1871 ». Derrière elles se cache l'histoire de l'un des hommes politiques français les plus controversés de la première moitié du 20e siècle. Il traversa l'échiquier politique du bolchevisme au nazisme avant de trouver une mort brutale au service de l'Allemagne hitlérienne.
Technique. Des machines Chambon pour l'Indonésie
Nous poursuivons notre chronique des vignettes privées de l'imprimerie Chambon en direction de l'Asie du sud-est. Tout ce qui se passe en amont du timbre, en partant du choix et de l'acquisition des rotatives, mérite attention. Nous allons croiser les vignettes d'essais et émissions de timbre-poste avec les événements politiques des premières années d'indépendance de l'Indonésie pour éclairer les choix faits en matière d'équipements matériels.
Palestine : depuis 1994, elle communique avec ses timbres
Les territoires situés géographiquement en Palestine ont une histoire aussi millénaire que tragique. Au fil des siècles, ils n'ont fait que passer d'une occupation à une autre. Mais dans cet article, nous allons nous concentrer exclusivement sur une facette philatélique contemporaine : les timbres-poste émis par l'Autorité palestinienne depuis 1994.
Il y a 150 ans, la Commune de Paris prenait le pouvoir
Épisode tragique de notre Histoire, la Commune de Paris demeure toujours vivante dans la mémoire collective. Le 18 mars est une date particulière car ce jour-là, les événements se déroulaient à Montmartre ...
Saint-Pierre-et-Miquelon 1947 : une série puissante
Passée relativement inaperçue à sa sortie, la série courante utilisée à Saint-Pierre-et-Miquelon de 1948 à la fin des années 1950 bénéficie pourtant d'un graphisme puissant dû à un artiste aux réalisations originales.
Détails de la Petite poste
Il ne s'agit pas ici d'illustrer, même partiellement, un type de correspondance ou d'affranchissement, mais de présenter différents envois sans rapport entre eux mais présentant chacun quelques particularités de la Petite poste de Paris.
Répertoire des Daguin des bureaux français
Cette rubrique se propose de dresser la nomenclature des oblitérations Daguin utilisées en France.
XXVII. Le département de l'Eure
Répertoire des départements ayant utilisé des affranchissements de fortune suite à la défaite de 1940
On répertorie 42 départements. Chacun d'eux est suivi entre parenthèses du nombre de localités concernées. Partie V.
Les bavardages d'Aristote : Collectionner ce dont on a envie
parmi des vieux courriers adressés à la rédaction, on m'a confié celui-ci, adressé à mon prédécesseur, par un lecteur, George F., désireux de donner son avis sur les émissions dites abusives :
« Revenu en France après mon séjour au Tchad en 1969/70, j'ai revendu les timbres que j'avais achetés à la poste centrale de Fort-Lamy (qui prit le nom de N'Djamena en 1972).
Par la suite, en 1971, il y a eu 1'émission intitulée "les rois de France et la cour royale" avec l'accord du président François Tombalbaye. Cette émission était limitée à 60 valeurs, me semble-t-il Elle fut confiée à la Maison Balasse en Belgique et répertoriée chez Balasse et chez Thiaude durant quelques années avant arrêt et femmeture de cette maison. Les timbres existaient dentelés et non dentelés. Pour me distraire, et pour réviser un peu l'Histoire de France, j'ai pris un abonnement à ces timbres que je recevais régulièrement. Il s'agissait de la représentation de divers tableaux de peintres célèbres. Étant donné que la Maison Balasse prenait des libertés avec ces émissions, le président Tombalbaye fit cesser la parution de ces timbres. J'ai gardé ces timbres sans m'en occuper. Bien des années plus tard j'ai constaté que certains d'entre eux étaient vendus dans des présentations que je ne connaissais pas du tout. J'ai également constaté que certains tableaux étaient émis avec un personnage regardant à gauche et à droite. La valeur était émise en petit bloc de 4 timbres (deux paires en quinconce): Balasse ne se gênait plus. Et puis j'ai trouvé des timbres apparemment identiques mais dont les couleurs ne l'étaient pas tout à fait : c'était du travail bâclé. Mais vu les petits prix pratiqués, je me suis procuré les timbres et les blocs aux couleurs différentes. J'ai toujours ces timbres que je ressors de temps à autre pour une exposition sans compétition : ça meuble !Je pense que l'on peut collectionner des émissions abusives sous réserve qu'elles ne soient pas onéreuses et que l'on fasse savoir que ces émissions existent et que l'on éprouve une certaine sabsfaction à les posséder.»
Sachez, mon cher Georges, que je suis totalement en accord avec vous. Chacun est libre de collectionner ce qui lui plaît comme il lui plaît. J'ai également noté votre prudence vous incitant à ne montrer ces timbres que dans des expositions sans compétition ! Mieux vaut s'éviter les foudres des jurés qui vous auraient valu immédiate et irrémédiable excommunication dans les expositions compétitives !
J'ai déjà vu les timbres que vous évoquez et ils figurent aujourd'hui dans le catalogue Yvert & Tellier (n° 233A/M et PA I 1OA/AB). Non cotés, ils forment malgré tout un ensemble de fort belle facture. Et personnellement, je préfère cette version tchadienne plutôt que celle réalisée pour Ajman en 1972 (Michel,n° 1470/1503).
En leur temps, ces timbres furent considérés comme une émission « abusive » et critiqués comme tels. Mais que cet adjectif semble bien désuet aujourd'hui alors que nous devons faire face à tant d'émissions illégales, totalement fausses bien qu'ayant l'apparence de vraies, libellées aux noms de vrais pays, territoires ou régions mais sans une once de légitimité postale ! Mais encore une fois : libre à chacun de collectionner ce qui lui chante comme il l'entend. Personnellement j'avoue mes préférences pour ces émissions abusives plutôt que celles qui sont illégales, pour celles qui sont plus philatéliques que nécessairement postales plutôt que celles dont le seul objectif est de berner le collectionneur. C'est une simple question de choix.

voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine

Voir également :
L'année 2007 avec Timbres Magazine
L'année 2006 avec Timbres Magazine
L'année 2005 avec Timbres Magazine
L'année 2004 avec Timbres Magazine
L'année 2003 avec Timbres Magazine
L'année 2002 avec Timbres Magazine
L'année 2001 avec Timbres Magazine
L'année 2000 avec Timbres Magazine
les autres titres


la presse philatélique française



Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques