www.philatelistes.net - Catalogue des timbres
Napoléon par l'Art et la Philatélie 
Histoire de Napoléon racontée par l'Art et la philatélie avec :
- Un catalogue philatélique par pays.
- Un dictionnaire philatélique des contemporains
- Une chronologie philatélique des évévénements

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Catalogue des timbres


Extrait - (France) revenir à la listeRevenir à la liste


Mohamed BOUROUISSA
© Phil@poste
Année : 2020
fr_201002 - Mohamed BOUROUISSA

Feuilles de 30 timbres
Le timbre représente une oeuvre de Mohamed Bourouissa, artiste né en 1978 à Blida en Algérie. Le portrait, intitulé Zamer (2016), fait partie de la série The Hood,
A propos de l'artiste :
Il obtient son DEA en Arts plastiques à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en 2004.
Il est également diplômé de l'École nationale supérieure des arts décoratifs, spécialisation photographie.
Depuis 2002, il est régulièrement invité à participer à des expositions collectives. Son travail fut ainsi présenté au Festival international de photographie de Lianzhou (Chine) en 2006.
Depuis 2005, il s'inspire du quotidien des références picturales comme Le Caravage, Delacroix, Géricault, qu'il affectionne particulièrement, et photographiques comme Jeff Wall ou Philip-Lorca diCorcia, s'envisagent comme des tableaux d'allégories contemporaines ou de mythes urbains.
Il est lauréat du prix Voies Off 2007, Arles.
Mohamed Bourouissa est représenté par la galerie Kamel Mennour à Paris.
La suite sur Wikipédia, cf. lien ci-après


Valeur faciale : 2,32 euros 
Série artistique
Mise en page de Valérie Besser
Oeuvre de Mohamed BOUROUISSA
Imprimé en : héliogravure
Emis le : 2020-10-12

 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 

Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici



Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques