Oblitérations sur Timbres de France
La plus grande exposition de collections groupées et marcophiles du Web .

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Catalogue des timbres


Extrait - (France) revenir à la listeRevenir à la liste


Pierre Pfimlin (1907-200)
© La Poste
Année : 2007
fr_070701 - Pierre Pfimlin (1907-200)

Feuilles de 48 timbres
Biographie
d'après Wikipédia
Il fit ses études au lycée de Mulhouse, à l'Institut catholique de Paris et enfin à l'Université de Strasbourg.
Diplômé en droit et en sciences politiques, il devint avocat en 1933 au barreau de Strasbourg.
Il travailla brièvement au secrétariat général de la jeunesse, à Vichy, en 1941, puis fut nommé juge d'instruction à Thonon-les-Bains (de 1941 à 1944), et substitut du procureur de la république à Metz (en 1944).
Il fut membre du MRP dès sa création en 1945 et en occupera la présidence de 1956 à 1959.
Ses premières fonctions ministérielles furent celles de sous-secrétaire d'État au ministère de la Santé publique et de la Population (en 1946), puis de sous-secrétaire d'État à l'Économie nationale.
Très souvent ministre durant la Quatrième République, notamment ministre de l'Agriculture dans huit gouvernements entre 1947 et 1951, sans compter des portefeuilles dans une grande partie des gouvernements s'étant succédé jusqu'en 1958 (commerce, l'Europe, la France d'outremer, les finances et les affaires économiques, etc.).
Il fut l'avant-dernier Président du Conseil de la Quatrième République ; investi par l'Assemblée le 14 mai 1958 à deux heures du matin (par 274 voix contre 129), il n'avait constitutionnellement aucun pouvoir au moment où se déroulaient la veille les événements d'Alger (le 13 mai) et il est donc absurde de lui reprocher son inaction ce jour-là ; le 28 mai suivant, devant la menace de guerre civile, il préféra remettre sa démission.
Ayant dû céder la place à Charles de Gaulle, il occupa toutefois dans son gouvernement le poste de ministre d'État (1er juin 1958 - 8 janvier 1959).
Il revint au gouvernement lors de la nomination de Georges Pompidou, comme ministre d'État, ministre de la coopération (15 avril-15 mai 1962), démissionnant prématurément au bout d'un mois avec les autres ministres issus du MRP, en raison de graves désaccords avec le général de Gaulle au sujet de la construction européenne.
Il passe pour avoir été le premier maire catholique de Strasbourg de 1959 à 1983. En fait il fut, semble-t-il, le premier maire faisant profession de catholicisme. Il y avait eu avant lui Charles Hueber (1929-1935), baptisé catholique mais qui, passé au communisme, encourageait les ouvriers à sortir de l'Église.
Président du Parlement européen européen de 1984 à 1987, il se retire de la vie politique à la fin de sa présidence.
Il a publié, en 1991, les Mémoires d'un Européen (Fayard).


Valeur faciale : 0,60 € 
Personnages illustres
Création de Tomi Ungerer
Mise en page atelier Didier Thimonier
Imprimé en : héliogravure
Emis le : 2007-07-09

 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 

Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques