www.philatelistes.net - Les timbres au type Merson : Memel
Simon's Stamps Exchanging Page
Ukrainian philately - stamps and covers catalogues, tariffs, Web sites, offers...

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


Les timbres au type Merson : Memel


portrait de luc-olivier merson
Luc-Olivier Merson (1846-1920)
Sommaire général
Vie
Oeuvre
Images des oeuvres
Les timbres de France au type Merson
Les timbres étrangers au type Merson


Carte de la lituanie avec situation de Memel

Memel : 79 valeurs


(voir également la Lituanie)

Petit port sur la Baltique décrété état indépendant au Traité de Versailles en 1919 au
mécontentement de la Lituanie.
SECTION X.
MEMEL.
ARTICLE 99.
Germany renounces in favour of the Principal Allied and Associated Powers all rights and title over the territories included between the Baltic, the north-eastern frontier of East Prussia as defined in Article 28 of Part II (Boundaries of Germany) of the present Treaty and the former frontier between Germany and Russia. Germany undertakes to accept the settlement made by the Principal Allied and Associated Powers in regard to these territories, particularly in so far as concerns the nationality of the inhabitants.

A la délégation allemande de la Conférence de la Paix qui dénonçait l'article 99 section X du Traité de Versailles comme contraire au principe de libre arbitre (les Allemands pensaient que le port reviendrait aux Polonais), Clemenceau répondit au nom des pays de l'Entente :

"Les Puissances alliées et associées se refusent à admettre que la cession de la région de Memel soit contraire aux principes des nationalités. La région en question a toujours été lithuanienne d'origine et de langue. Le fait que la ville de Memel elle-même est en grande partie allemande ne justifierait pas le maintien de toute cette région sous la souveraineté allemande, particulièrement par le fait que le port de Memel est le seul débouché maritime de la Lithuanie. Il a été décidé que Memel et la région avoisinante seraient remis aux Puissances alliées parce que le statut des territoires lithuaniens n'est pas encore déterminé".

(16 juin 1919)


Pour la France, comme pour les pays de l'Entente, Memel devait donc revenir aux Lituaniens lorsque les territoires de ces derniers seraient délimités et stables. Il est vrai que pour le Quai d'Orsay, il ne faisait aucun doute que la Lituanie en tant qu'Etat indépendant ne pouvait exister. Selon la politique française, la Lituanie devait être soit réincorporée à une Russie débarrassée des bolcheviks soit unie à la Pologne (la grande "ennemie" historique de la Lituanie). En janvier 1923, la Lituanie organisa une "insurrection" dans le territoire de Memel car elle craignait que le port soit sous influence polonaise puisque la solution de plus en plus envisagée fin 1922 préconisait le maintien de Memel sous mandat de la SDN avec un Haut-Commissaire français (la France, menait une politique pro-polonaise afin de dresser entre la Russie bolchevique et l'Allemagne un cordon sanitaire).
Renseignements aimablement fournis par Isabelle Urbaitis

Klaipeda aujourd'hui

L'histoire postale de Memel

Le 15 février 1920, à la mise en oeuvre du Traité de Versailles, le pouvoir est transféré aux français. Le Gouverneur ODRY a été nommé le 23 janvier. Le ministère de la Guerre a choisi un Général de Brigade qui arrive à Memel, flanqué des 700 hommes du 21ème Bataillon de Chasseurs à Pied.
Sa mission est claire : "il exercera le Commandement des Forces Alliées d'Occupation dans le Territoire de Memel" et y remplira "les fonctions d'Administrateur de ce Territoire" (en bref, il en assure la sécurité). Par ailleurs il relève directement de la "Conférence des Ambassadeurs".
Moins de deux semaines après sa nomination, le Gouverneur alerte la Conférence des Ambassadeurs sur la nécessité de doter Memel en timbres spécifiques. En effet, les timbres utilisés sont des timbres allemands et les habitants s'approvisionnent directement en Allemagne "au préjudice du Trésor". Il propose dans un premier temps d'acheter au Reich des timbres (à la valeur des frais de fabrication) et de les surcharger de la mention "MEMEL GEBIET" en barrant le "Deutsches Reich". Mais il se heurte à un refus des autorités allemandes.
Le 5 mars, il notifie ce refus à la Conférence des Ambassadeurs et renouvelle sa demande, cette fois-ci en timbres français surchargés "MEMEL".
Plusieurs Merson et Semeuse seront utilisés pendant près de trois années pour cet usage.

Cette page n'est consacrée qu'à la partie des Merson, mais, bien évidemment, la collection de Semeuse est tout aussi intéressante, voire celle unique de Memel.

KLAIPEDA


L'administration lituanienne utilisera les timbres français en les surchargeant "KLAIPEDA" (Memel en lituanien), le grand nombre de timbres
émis à Memel s'explique par le fait que l'officier en charge de la Poste était lui-même collectionneur.




On notera les erreurs d'impression corrigées dès 1922, concernant les Pfennig ou Mark écrits avec P ou M en minuscules

1920-21 Timbres de France de 1900 surchargés en Mark ou Pfennig avec M ou P en Majuscule



1921-22 Timbres précédents surchargés avec nouvelles valeurs


1922 Timbres de 1922 surchargés


1923 Timbres de 1922 surchargés


1922 Timbres de France de 1900-21 surchargés




1921 Timbres de 1920-1921 avec surcharge FLUGPOST en diagonale bleue



Quelques curiosités







1923 Timbres non-émis de la Cinquième série

l'inflation était telle que l'on avait déjà préparé une cinquième série de valeurs surchargées de 5 à 500 Mark.
En témoigne les documents préparatoires dont dispose le Musée de La Poste :


pour agrandir, cliquez iciLe projet de surcharge de 300 Mark

© Musée de La Poste

Certains de ces timbres non jamais été imprimés, mais pas tous : il existe quelques valeurs en circulation du 500 Mark.

Memel : projet de surcharge de 500 Mark
Projet de surcharge de 500 Mark
(non-émis)


 La cote des Merson de Memel


Documents

Pour tous ceux que le sujet passionne, ils se référeront à l'excellent article de Bernard Jusserand publié dans les numéros 55 de mars et 56 d'avril 2005 de Timbres Magazine.
Cet article est illustré de très nombreux et très beaux plis qui peuvent a eux seuls vous donner l'envie de débuter une telle collection.

Ma passion et mon engouement pour les Merson viennent notamment de ces surcharges multiples et colorées de Memel, et je souhaite que vous puissiez, si ce n'est déjà fait, partager cette passion, lorsqu'au détour d'une vente ou d'un vide-grenier, vous tomberez sur de tels affranchissements!


Album

Cliquez ici pour télécharger
les pages d'album des timbres au type Merson de Memel ( y compris la Lituanie)
au format Word ou pdf



Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques