www.philatelistes.net - La Gazette des Absents (numéro 21)
Site officiel du Groupement Philatélique France-Scandinavie
Site Officiel du Groupement Philatélique France-Scandinavie.
Toute la Philatélie Scandinave. Catalogue en ligne gratuit des timbres de scandinavie. Ventes à prix net. Echanges.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Actualité
Actualité

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

La Gazette des Absents (numéro 21)



troupes. - 30. Combat de Chevigny. Nos troupes s'avancent jusqu'à Thiais et Choisy. Mort du général Guilhem.

Octobre, 2. Annonce de la capitulation de Toul et de Strasbourg. - 7. Départ de M. Gambetta en ballon. Il arrrive le soir à Montdidier. - 8. Manifestation avortée à l'Hôtel-de-Ville en faveur de la commune. - 13. Combat de Bagneux. Succès de nos troupes. Mort du commandant Dampierre. - 24. Sortie importante du général Ducrot sur la Malmaison. 443 hommes tués, blessés ou disparus. La belle conduite de nos troupes lui vaut un ordre du jour du Gouverneur. - 25. ANnonce de l'héroïque résistance de Châteaudun. - 28. Emotion dans Paris au sujet de la nouvelle de la capitulation de Metz, annoncée dans les termes les plus fâcheux par un journal hostile au Gouvernement. Prise du Bourget par nos troupes. - 30. Reprise du Bourget par l'ennemi. Arrivée de M. Thiers, venant pour proposer à la Prusse, de la part des grandes puissances, un armistice ayant pour objet la convocation d'une assemblée nationale. Annonce officielle de la capitulation de Metz. - 31. Grand émoi dans Paris au sujet des événements des deux derniers jours. Envahissement de l'Hôtel-de-Ville par des bandes armées. Installation temporaire du Gouvernement de la commune. Dès le soir, le Gouvernement de la défense nationale est délivré par la garde nationale et la mobile sans qu'il y ait eu effusion de sans.

Novembre, 2. Décret convoquant les électeurs pour voter demain sur la question suivante : « La population de Paris maintient-elle oui ou non les pouvoirs du Gouvernement de la défense nationale. » - 3. Le vote a eu lieu au milieu du plus grand calme. - 4. Résultat du vote : 557,996 oui, 62,638 non. - 5. Election des maires. - 6. Annonce du rejet de l'armistice par la Prusse. - 9. Décret constituant les compagnies de guerre de la garde nationale. - 14. Annonce de la reprise d'Orléans par nos troupes sous la conduite du général d'Aurelles de Paladines. - 24. Premier engagement des compagnies de marche de la garde nationale, qui occupent Bondy. - 29. Attaque du général Vinoy sur les positions de l'Hay. - 30. Passage de la Marne par l'armée du général Ducrot. Attaque sur une grande partie du périmètre d'investissement, et principalement entre Bry et Champigny. Succès de nos troupes, qui gardent les positions conquises. D'un autre côté, occupation du village d'Epinay.

Décembre, 2. L'ennemi reprend l'offensive. Grand combat de Villiers. L'ennemi est forcé de se replier. Brillante et dure journée pour nos soldats. 1,108 tués, 5,022 blessés. - 3. Le général Ducrot repasse la Marne pour venir bivaquer à Vincennes. - 5. Lettre de M. de Moltke annonçant au général Trochu la reprise d'Orléans par les Prussiens. - 7. Obsèques du général Renault, mort à la suite du combat de Villiers. - 10. Fausses dépêches envoyées par les Prussiens au moyen des pigeons qu'ils avaient pris au ballon le Daguerre, tombé à Ferrières entre leurs mains le 12 novembre. - 11. Panique alimentaire provenant de la nouvelel faussement donnée par des journaux que le pain allait être rationné. - 12. Déclaration, par le Gouvernement, que le pain ne sera pas rationné. - 15. Dépêche officielle annonçant l'évacuation d'Orléans par nos troupes et l'occupation de Rouen par les Prussiens. - 20. Nouvelel attaque par nos troupes sur un grand développement depuis le Mont-Valérien jusqu'à Nogent. Occupation de Neuilly-sur-Marne, Ville-Evrard, Maison-Blanche. Attaque infructueuse

  sur le Bourget. - 22. Mort du général Blaise dans un nouvel engagement à Ville-Evrard. - 25. Les opérations militaires se trouvant forcément suspendues par la rigueur du froid, toutes les troupes qui ne sont pas nécessaires à la garde des positions occupées vont être cantonnées dans les abris. - 26. Lettre adressée du camp prussien à l'amiral La Roncière, et lui annonçant, sous prétexte de traiter l'échange des prisonniers, une défaite de notre armée à l'est d'Amiens. - 27-28. Essai de bombardement, par les Prussiens des forts de Noisy, Rosny, Nogent, et du plateau d'Avron, à l'aide des canon Krupp. - 29. Evacuation du plateau d'Avron par notre infanterie, et par notre artillerie, moins puissante que les canons Krupp. Continuation du bombardement des forts de Noisy, Rosny, Nogent. - (Les événements du 30 et du 31 se trouveront dans le No suivant.)

DEPARTS DES BALLONS-POSTE : 27 décembre, à 4. h. du matin, de la Gare d'Orléans, le Tourville, emportant 2 voyageurs, 160 kilogrammes de dépêches et 4 pigeons. - 29 décembre, à 4 h. du matin, de la Gare d'Orléans, le Bayard, emportant un voyageur, 110 kilogrammes de lettres et 4 pigeons.

BOURSE. Derniers cours. 27 décembre : 3p. 100, 52.45 ; emprunt, 53.60. - 28 décembre : 3 p. 100, 52.40 ; emprunt, 53.50. - 29 décembre : 3 p. 100, 52.05 ; emprunt, 52.85.

D. JOUAUST.



FEUILLETON

   Nous envoyons à nos absents leurs étrennes littéraires en leur offrant, de la part de M. Paul de Saint-Victor, une page charmante sur les messagers ailés qui nous apportent, trop rarement, hélas ! de leurs nouvelles.

LES PIGEONS DE LA REPUBLIQUE


« Ils sont les colombes de cette Arche immense battue par les flots de sang et de feu. La frêle spirale de leur vol dessine dans les airs l'arc-en-ciel qui prédit la fin des tempêtes. L'âme de la patrie palpite sous leurs petites ailes. Que de larmes et que de baisers, que de consolations et que d'espérances, tombent de leurs plumes mouillées par la neige ou déchirées par l'oiseau de proie ! En revenant à leur nid, ils rapportent à des milliers de nids humains l'espoir, l'encouragement et la vie. Plus que jamais aujourd'hui, et dans le sens le plus pur de mot, ils sont les oiseaux de l'amour. - Comme les cigognes des villes du nord, comme les pigeons de Venise, ils mériteraient de devenir aussi des oiseaux sacrés. Paris devrait recueillir les couvées de leur colombier, les abriter, les nourrir sous les toits de l'un de ses temples. Leur race serait la tradition poétique de ce grand siège, unique dans l'histoire. Leurs vols égrénés dans nos rues et dans nos jardins feraient souvenir qu'il fut un jour où tous les coeurs de cetet grande ville étaient suspendus aux ailes d'un ramier. Une vénération religieuse protègerait ces oiseaux propices. - Pendant son long siège, Venise, cent fois plus affamée que ne l'est Paris, ne souffrit pas qu'on touchât aux pigeons de Saint-Marc. Le blé manquait, on se disputait un morceau de pain, et pourtant la pâture ne leur manqua pas un seul jour. Venise, mourant de faim, jetait à ses colombes les derniers grains de ses greniers vides.

     Vents, dites-leur notre misère !
     Oiseaux, portez-leur notre amour !


s'écrient les Proscrits de la Chanson de Victor Hugo. Cette image du poète est devenue aujourd'hui une réalité vivante et charmante. Ce sont les vents qui racontent à la France les misères et les espoirs de Paris ; ce sont des oiseaux qui portent à ses chers absents son amour. »



Imprimerie, 338, rue Saint-Honoré.


ConsulterRetour au sommaire
ou consulter :

ConsulterRecto (version texte)
ConsulterRecto (250Ko, image)
Gazette des absents numéro 21


ConsulterVerso (450Ko, image)
Gazette des absents numéro 21


ConsulterCachet (60Ko)
Gazette des absents numéro 21



Un grand merci à Philippe ROBY (Philatélie72) collectionneur passionné pour nous avoir transmis les documents pour les numéros 2 à 10, 12 à 14, 18 à 21, 24, 26 à 28.
Ainsi qu'à Chantal S. pour le numéro 17.


Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques