www.philatelistes.net - La presse philatélique écrite
ASsociation des COllectionneurs de FLAMmes et d'EStampilles
AS.CO.FLAM.ES. a fêté ses 40 ans les 19 et 20 avril 2008.<br>
Association nationale créée le 21.04.1968, spécialisée dans la collection des flammes postales d'oblitération et dans la mécanisation postale du transport du courrier; régie par la loi de 1901, elle est affiliée à la Fédération Française des Associations Philatéliques sous le numéro 597-IC/S. Membre du Groupement des Associations Philatéliques Spécialisées et de l'Association de la Presse Philatélique Francophone. 
Son action se situe sur tous les départements français mais elle a aussi des adhérents à l'étranger: Belgique, Suisse, Italie, Espagne, Grande Bretagne, etc.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

La presse philatélique écrite



L'Année 2013 avec


Timbres Magazine
décembre   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 151 Décembre 2013 ÉDITORIAL : qu'emporteriez-vous comme livre si un jour vous deviez partir sur une île déserte ? C'est la question qui s'est posée à Gauthier Toulemonde. Lourdement chargé il devait fatalement se limiter au niveau de ses bagages. Sa réponse : "J'ai emporté au total trois livres : un de philosophie, un guide de l'Indonésie et pour les timbres, Le Dictionnaire des émissions philatéliques de Jacques Delafosse que nous avions publié en 2004. Un choix que je n'ai vraiment pas regretté car il a accompagné mes déjeuners et soirées tous les jours. Bons moments de distraction et qui m'ont permis de faire quelques révisions. Cet ouvrage qui est un vrai dictionnaire spécialisé de 200 pages, évoque les grandes dates d'émissions de tous les pays existants et passés sans oublier les villes qui émettaient leurs propres timbres, etc. Il débute à Abou Dhabi pour terminer chez nos amis suisses à Zurich." 67e Salon philatélique d'Automne à l'heure du bilan. Avec un peu plus de 11000 visiteurs en 4 jours, le Salon philatélique d'Automne édition 2013 se maintient comme le grand rendez-vous annuel incontournable à Paris même si on aurait pu espérer une fréquentation plus importante étant cette année en dehors des vacances scolaires. Retour en images dans les allées. Couverture : Web Robinson (II). Au moment où ce reportage est rédigé, il ne me reste plus que quelques jours à accomplir pour atteindre comme prévu les fameux 40 jours sur cette île déserte d'Indonésie. Comment s'est déroulée cette curieuse vie, quelles sont les retombées pour la philatélie ? Éléments de réponse. Occupation française d'Arad. L'armée... à la surcharge. En Europe centrale, la Première Guerre mondiale a été une époque historique très complexe, marquée entre autres, dans les années comprises entre 1918 et 1920, d'une suite d'événements militaires et politiques culminant avec le Traité de Trianon en 1920 qui a déplace les frontières et remodelé les cartes géographiques de la région, démembrant littéralement la Hongrie. L'histoire philatélique de la Hongrie est le reflet de cette évolution et se manifeste par une abondance de surcharges des timbres du pays apposées par les autorités des pays d'occupation roumaines, serbes et les armées françaises. Les émissions locales ont été surchargées par les municipalités et les émissions des États successeurs l'ont été par la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie, la Roumanie, l'Autriche et Fiume (Italie) L'armée française a elle aussi laissé un héritage philatélique à travers les timbres surchargés d'Arad, la ville hongroise qu'elle occupait en 1919, timbres peu connus qui ne remplissent qu'une colonne dans les catalogues actuels mais qui révèlent d'agréables surprises. Zoom : Marc Taraskoff inédit. Des timbres que vous ne verrez pas. Marc Taraskoff, 57 ans, une cinquantaine de timbres à son actif depuis 1996 pour la France, Saint-Pierre et Miquelon et les Terres australes et antarctiques françaises, est le plus belge des artistes français du timbre. Installé dans la capitale européenne depuis près de six ans, il poursuit avec bonheur sa carrière de touche à tout. Projets non retenus, participation à des concours de Marianne, commandes inabouties... Marc Taraskoff nous invite à une promenade dans ses cartons à dessins - et dans ses fichiers informatiques - à la découverte de timbres improbables. Classiques : Une émission de fortune. L'émission des timbres de Bordeaux est particulière à bien des titres. Notamment en raison des conditions dramatiques dans lesquelles elle voit le jour, celles de la Guerre de 1870 contre les Prussiens qui vont occuper une partie du territoire national... Histoire postale : 1940-42 : les voyages maritimes spéciaux (II). Confronté à la fermeture du canal de Suez aux navires français, le gouvernement de Vichy lance des voyages Marseille-Madagascar-Extrême-Orient, contournant l'Afrique par le Cap. Chronique : armée des côtes de Brest, puis armée des côtes de l'océan.A compter du 30 avril 1793 « l'Armée des côtes » va donner naissance à « l'Armée des côtes de Cherbourg » et à « l'Armée des côtes de Brest » destinées à la protection de nos frontières maritimes contre un éventuel débarquement anglais, comme à la lutte contre les Chouans. Ces derniers avaient pour devise « Dieu et mon pays », combattaient principalement au nord de la Loire et ne sont pas à confondre avec les vendéens dont la devise était « Dieu et mon Roy »; même si, les uns comme les autres, se réclamaient de l'Armée catholique et royale. Le monde bouge, la philatélie aussi. L'état du monde par les timbres et les drapeaux. Nous achevons notre tour du monde en approchant le continent antarctique, en vous présentant « Trois raretés » américaines, en illustrant les nouveaux drapeaux apparus depuis 2003 et en rappelant les États et Territoires qui, à ce jour, utilisent l'euro. Thématique : la voie de Confucius. Paradoxalement, c'est l'Indochine franchise, dès 1927, qui a émis les premiers timbres faisant explicitement référence à maître Kong le « roi sans couronne », plus connu sous le nom de Confucius... Collection : montres et horloges dans les carnets avec publicités français. On voit en ce moment un peu plus qu'auparavant des carnets d'usage courant des années 20 à 60 chez quelques marchands et dans les ventes, et les thématistes peuvent donc profiter de cette aubaine pour agrémenter un peu plus aisément leurs collections de quelques publicités de bon aloi. Noël : quand Noël s'invite à la table de la philatélie. Chaque année, c'est le même rituel: décembre approche, les méninges sont en ébullition pour trouver le cadeau idéal à mettre sous le sapin, la table se garnit de victuailles précieuses et rares, les façades et les vitrines se parent de leurs plus fastueuses illuminations. Et au-delà de la célébration de la naissance du Christ, Noël est avant tout le moment de faire la fête, de se retrouver en famille, de passer un bon moment et d'oublier quelque peu la grisaille et le froid de l'hiver naissant. Ce phénomène magique, qui offre le rêve aux enfants et le plaisir aux grands, prend aussi place sur nos timbres-poste. En effet, depuis vingt ans, la France met régulièrement Noël, et les bons vœux qui y sont associés, à l'honneur dans ses émissions philatéliques. Cartes Postales : Marie Marvingt : une femme d'exception. Les cartes postales gardent le souvenir du destin exceptionnel de l'intrépide Marie Marvingt, fougueuse sportive doublée d'une tête bien faite et fort têtue, connue pour ses exploits d'aviatrice: durant sa longue carrière elle remporte 17 records mondiaux. Régionalisme : quelques découvertes. La pièce en question : taxée par manque de valeurs d'appoint. Décryptage :1939-40: secteur fictifs et coloniaux. Sur un total de 5345000 hommes sous les drapeaux en mai 1940, près de 2 millions servent dans des formations de réserve générale. Par ailleurs, on compte 100000 militaires africains, malgaches ou indochinois et 340000 maghrébins parmi les effectifs présents en France et en Afrique du Nord. La poste aux armées doit s'adapter pour répondre à ces situations diversifiées. Socrate a parlé : A quoi sert donc le timbre ? Il ne faudrait quand même pas oublier l'essentiel et que le timbre n'est pas seulement un objet de collection ; il représente un service : il est le prix payé pour l'affranchissement d'un courrier à acheminer. Pourtant lorsqu'on lit la lettre de Mme Subotic-Pantic, Présidente de l'association « Levallois Philatélique » : «… Envoyer un colissimo ou un recommandé avec de beaux timbres est devenu un exploit pour moi et mes amis en Provence. Les remarques désobligeantes des guichetiers que nous récoltons à chaque envoi avec des phrases comme : « Nous perdons de l'argent avec vos envois », « Il faut que je pose la question au responsable si je peux accepter votre lettre en R3 affranchie avec des timbres?». Et le responsable qui vous adresse directement un « J'en ai marre de vos envois philatéliques !». Mais le mieux que vous puissiez avoir comme réponse est : « La Poste n'est plus un service public !» Édifiant, non ? Le fossé d'incompréhension qui sépare les philatélistes – pourtant usagers de la Poste comme tant d'autres – des postiers salariés des bureaux de Poste semble se creuser de plus en plus et c'est regrettable.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
novembre   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 150 - Novembre 2013 ÉDITORIAL :Le dessous des timbres, Bornéo. la lecture des catalogues est toujours une source de plaisir et d'étonnement. Si la géopolitique vous passionne, la consultation de ces derniers et de la littérature spécialisée ne pourront que satisfaire votre curiosité et répondre aux énigmes qui se présentent. Web Robinson : Valoriser l'écrit, faire parler de la philatélie sont parmi d'autres les objectifs de l'expédition. Comment se sont déroulés les premiers jours sur l'île ? Éléments de réponse transmis par internet satellitaire : "Si j'ai choisi l'Indonésie, ce n'est pas par hasard: le plus grand archipel du monde compte 7000 Îles désertes et puis je souhaitais mettre en exergue une histoire peu connue, celle de la Grande route postale. Des marques postales rares ne laissent jamais indifférent. Hommage à Napoléon donc, cet insulaire dont le destin le conduira sur d'autres infimes portions de terre Elbe et Sainte Hélène. Dernier point, les articles parus dans ce magazine sur les volcans m'avaient beaucoup intéressé, tant sur le plan scientifique que celui de la thématique.(...) Comme lors de l'opération postale à Clipperton, l'approche d'une i1e est un moment exceptionnel Sachant que l'île est peuplée de rats, je prends un chien que m'a prêté un indonésien et cinq chats. Le soir même un premier chaton nait et c'est tout naturellement qu'arrivé un vendredi, il s'appelle ainsi. Le lendemain ce sont cinq chatons au total et surlendemain, une autre chat met au monde six autres. Une belle ménagerie dont il va falloir s'occuper. Pour assurer enfin une partie de ma subsistance et avoir des œufs frais, m'accompagnent un coq et une poule. Au moment où ces lignes sont écrites, Point d'œuf ! L'installation du camp s'est déroulée avec le support de Raphael Domjan, chef d'expédition du Planetsolar. Spécialiste du solaire, il a assuré la mise en place technique. Il est à présent parti. C'est assez extraordinaire de se dire que l'on peut vivre en autarcie, continuer de travailler avec pour seul matériel quatre panneaux solaires, un ordinateur un téléphone satellitaire.Avec l'équipe du magazine, nous apprenons cette drôle de vie qui durera au total 40 jours. Un chiffre symbolique qui en évoque un autre : celui de la quarantaine. Une ile déserte n'a pas grand chose à voir avec celle des cartes postales. Celle où je me trouve, est belle mais pleine de dangers tout particulièrement lorsque l'on est seul. Les plus grands dangers ne sont pas toujours ceux que l'on imagine : recevoir une noix de coco en pleine tête peut être redoutable. Les îles Cook : de ratés en raretés. Il n'y a pas qu'en littérature que les îles recèlent des trésors. La philatélie, elle aussi, s'illustre par des exemples prestigieux : l'ile Maurice et son post office, les Bermudes et leur Perot Provisional de 1848, Hawaï et ses timbres des missionnaires, sont autant de trésors culturels pour garnir les albums de timbres classiques fascinants qui retracent une histoire postale souvent mouvementée. Les iles Cook, ancienne possession britannique, en font partie. Réputées pour leurs émissions ; pléthoriques actuelles, leurs premiers timbres, émis dans le sillage des grands explorateurs, des pionniers mais aussi des aventuriers et des pirates, ne manquent pas d'attrait. Les remplaçants de la planche 5 du 25 c Cérès dentelé au type II No 60B. Les premières découvertes des illustres précurseurs du planchage du 25 centimes Cérès dentelé au type II, dont le Dr Carroll Chase a été l'un des principaux artisans, jusqu'aux découvertes plus récentes qui ont permis de placer les reconstitutions partielles de Pierre Germain dans la fameuse planche 7 au type III, nous permettent de faire un bilan complet des fameux remplaçants au type III inclus au cours du tirage dans la planche 5, composée initialement uniquement de timbres au type II. Les timbres surchargés « estero » une période courte, mais fascinante ! La philatélie des bureaux italiens de la fin du XIXe siècle est complexe. Comme nous l'avons laissé entendre précédemment, il y eut une sorte de chassé-croisé entre les timbres italiens de métropole directement oblitérés dans ces bureaux et ceux qui furent surchargés « estero » - et même ceux qui furent par la suite surchargés du nom de certains bureaux du Levant - situés dans l'Empire ottoman finissant. Une lettre de Rouen pour Rouen dans la boîte de la gare de Rouen. Ajouter sur une lettre la mention « Boite de Rouen » est à la portée de qui sait écrire, un grand-père de préférence, car il sait encore manier la plume. Encore faut-il que la lettre justifie cette mention manuscrite! Timbres-taxe de Polynésie française 1984-1987.Voilà déjà plusieurs années que les timbres taxe, représentant des objets utilitaires anciens et imprimés par la société EDILA, ont disparu de l'horizon des collectionneurs de timbres de Polynésie française, au même titre d'ailleurs que les timbres officiels dits de service. 1940-1942, les voyages maritimes spéciaux. A la suite de l'armistice de juin 1940, puis des attaques anglaises sur Mers-el-Kebir et Dakar, les communication maritimes entre la métropole et l'Empire souffrent d'une détérioration générale, entre exigences allemandes et blocus britannique. Jacky Larrivière, 35 ans au service de la taille-douce. Né le 20 juillet 1946 à Colombes (92), diplômé de l’École Estienne en 1965, il entré en 1972 à l'Imprimerie des Timbres-poste et des Valeurs Fiduciaires (ITVF) à Boulazac, près de Périgueux, pour graver en taille-douce. Il a ainsi signé près de 300 timbres pour la France, Monaco, les Taaf, la Tunisie et des pays d'Afrique. Nous lui avons demandé de nous parler de sa passion qui est aussi la nôtre. Le Danemark : une philatélie discrète mais singulière. Le Danemark occupe une place assez discrète sur notre marché philatélique. Invité d'honneur du Salon philatélique d'automne en 1987 ainsi que cette année, c'est l'occasion de découvrir ou redécouvrir ce royaume, le plus vieux d'Europe, qui recèle une philatélie très intéressante et, ce qui ne gâche rien, à des tarifs globalement très abordables. Cartes postales : Les machines à écrire. Il est difficile d'imaginer aujourd'hui le rôle indispensable et universel tenu durant des décennies et dans tous les domaines par la machine à écrire dans ses différentes formules et ses variantes linguistiques, qu'il s'agisse des claviers anglais, français ou allemand ou ceux comportant des caractères orientaux, cyrilliques, arabes, hébreux, etc.. Totalement effacé de la mémoire collective par l'informatique, cet engin ne se voit plus que dans les brocantes, chez les collectionneurs et dans le Musée qui lui est consacré . il subsiste aussi sur les cartes postales anciennes et les reproductions d'affiches publicitaires éditées par la Bibliothèque Forney. Décryptage : Un service aérien régulier avec l'AEF. 1943 : par la route aérienne du Tchad. A partir de 1941, la ligne aérienne Damas-Brazzaville constitue une liaison de commandement essentielle pour la France Libre. Elle transporte aussi le courrier des militaires de Leclerc partis du Tchad à la conquête du Fezzan puis de la Tunisie. La Chronique de Socrate : Communiquer autrement sur la philatélie. Je n'avais pas jusqu'à présent eu le temps de me pencher sur les premiers résultats de l'opération Web Robinson qui est en cours, maintenant que Gauthier Toulemonde se trouve sur une île déserte. Son but est que les médias mentionnent dans leurs colonnes ce qui pantois passe parfois pour un gros mot : le timbre. Le pari est d'ores et déjà gagné avec tout d'abord les télévisions. En ont parlé: France 2, France 3, BFM, LCI, M6, Grand Lille TV et D8. Pour les radios: France Info, France Inter, France bleue, RFI, RTL, Europe: et même une radio sud-africain. Côté presse écrite et Internet :Le Parisien, Aujourd'hui en France L'Express, Le Figaro, La Voix du Nord, Metro, Lille plus, Téle Loisirs mais aussi Grands reportages ou encore des supports anglo saxon comme The Times, Business week sans oublier nos amis suisses et espagnols. Ce n'est qu'un débit car de nombreux rendez-vous sont déjà pris avec notre Web Robinson et probablement un film à partir des images qu'il tournera. Deux sociétés de production ont contacté Timbropresse. D'après ce que Gauthier Toulemonde m'a dit, aucun journaliste n'a dénigré Timbres magazine ou la philatélie de façon générale. Un cameraman de France 3 était du reste collectionneur de cartes postales et a même pris le dernier magazine pour consulter l'article de Serge Zeyons. Il ne savait pas qu'il existait des publications spécialisées. S'il fallait une preuve que notre passion est devenue un tant soit peu confidentielle, en voilà une parmi tant d'autres que je pourrais citer.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
octobre   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 149 - Octobre 2013 EDITORIAL : Un sondage bien intéressant. A la question : que collectionnez-vous ? Vous êtes 59 % à collectionner la France, 17 % les ex-colonies françaises, 11 % Monaco et 11 % les TAAF. Il s'agit de vos collections principales, sachant que les précisions que vous apportez nous permettent de dire que vos autres collections (les plus fréquemment nommées) sont Andorre, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, de multiples pays situés principalement en Europe : l'Allemagne, la Belgique, les Féroé, la Grande-Bretagne et ses anciennes colonies, la Pologne, la Suisse sont parmi les plus cités. Les Etats-Unis et le Canada figurent en bonne place devant les pays d'Asie. Concernant les thématiques, elles sont tellement nombreuses et variées – et c'est bon signe – qu'il est impossible de les mentionner dans cet éditorial. S'agissant de la France, les Classiques, les Marianne et les monographies ont vos faveurs. (...)
Enfin si vous êtes majoritairement équipés d'un ordinateur, seulement 6,5 % des lecteurs du magazine disposent d'une tablette. Interview : Claude Masclet "l'Etat du Monde". Claude Masclet a signé en 2003 un ouvrage passionnant aux éditions Timbropresse qui recense les 278 pays et territoires composant le monde au 1er janvier 2001, à l'entrée dans le nouveau millénaire. 10 ans après nous avons voulu proposer la mise à jour de l'État du monde par les timbres et les drapeaux, pour tenir compte des évolutions géopolitiques. Couverture : Dieu ! Que Marianne était jolie sous la plume de Nicolas Vial. Nicolas Vial: Les anagrammes de son nom sont amusants: Vial /: aliv(e), lavi(e), lavi(s), Même s'il arrête un jour de signer ses œuvres, son style inimitable, l'empreinte très particulière qui caractérise chacune de ses toiles, chacun de ses dessins, suffira amplement à certifier sa griffe. Rétrospective : des carnets encore des carnets. La collection mondiale de carnets continue à s'enrichir d'année en année. En effet, de plus en plus, la frontière entre les carnets d'usage courant et les carnets commémoratifs disparaît, et l'on essaye ainsi de pousser les usagers à continuer à utiliser le courrier postal en lui donnant de jolis affranchissements. Histoire postale : les machines à affranchir s'en vont en guerre. La machine à affranchir appose un affranchissement intégral. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, quoique d'introduction encore récente, elle a déjà trouvé toute sa place pour les envois en nombre. Elle offre aussi aux usagers un espace publicitaire qui reflète les bouleversements politiques, sociaux et économiques que la France traverse, du Front Populaire à la Libération. Polaire : cap au Sud avec Yves Valette.Poursuite de notre interview d'Yves Vallette, pionnier des Expéditions polaires françaises. Après une première tentative pour rejoindre la Terre Adélie en 1949, le Commandant Charcot repart pour une nouvelle expédition. Mise à jour : l'état du monde par les timbres. Suite de notre tour d'horizon des changement apparus depuis 2001 afin de mieux comprendre la philatélie de ces pays. Les drapeaux sont aussi un excellent marqueur des changements. Carnet de voyage : Bali, le domaines des Dieux. Île paradisiaque, île déserte, île au trésor, les îles ont toujours fait rêver d'Aventure, de dépaysement et même de solitude...à deux. Dans le Sud-Est asiatique, les pays "champions" en Iles sont les belles Philippines ou la fascinante Indonésie qui offre le long de son archipel en arc de cercle une succession de 17000 à 18000 îles aux caractères bien particuliers, dont les plus connues: Sumatra, Java, Bali, Lombock, Sumbawa... Au centre de l'archipel, Bali est la plus surprenante et la plus attachante. Les esprits planent sur le pays, veillent sur un paysage apaisé, les esprits et les dieux sont omniprésents. Chronique : des fraudes postales mais en toute franchise. La franchise, qui n'est pas un défaut pour le commun des mortels, le devient dès que l'on en abuse, c'est-à-dire que son usage devient mauvais ou injuste. Alors l'administration postale s'élève contre ces excès, étant d'ailleurs moins sensible à la morale qu'à la perte d'argent qui en découle pour elle! Cet abus était difficile à détecter, sauf à ouvrir tous les envois circulant en franchise! Evasion : à la découverte de la Namibie.Pourtant très vaste, la Namibie est un pays assez méconnu. La raison est simple: il s'agit d'un des plus jeunes au monde, son indépendance ayant été proclamée en 1990. Longtemps boudé par les explorateurs européens, le territoire a pourtant attiré la convoitise de l'Allemagne, puis de l'Afrique du Sud, qui y a trouvé bien des attraits. Cartes Postales : Paris vécu. Dès le début du XXe siècle, la carte postale illustrée s'est emparée de la capitale. Paris, comme toute la France, a fait l'objet d'éditions innombrables. Certaines d'entre elles font partie des classiques de la collection. Parmi ces productions se détache la série dénommée « Paris Vécu ». Composée de 105 cartes, elle fut fabriquée et mise en vente dès 1901 par les éditions Laroche-Joubert (LJ et Cie Paris Angoulême). L'édition s'échelonna jusqu'à 1908 par pochettes ou coffrets de 25 ou 30 cartes postales. Rencontre : Jean-Claude Tomasi. Jean-Claude Tomasi est né et vit à Bastia (Haute-Corse). Ses parents sont corses mais se sont rencontrés en Tunisie, tandis que ses grands-parents se sont connus et mariés au Cameroun. De là viendrait son goût pour l'exotisme philatélique, ce goût de voyage qui se dépose sur chaque timbre avec le passage du temps ? Peut-être. Ou peut-être est-ce le charme qui séduit aux premières heures d'une collection, et dans les suivantes lorsqu'elle grandit grâce aux soins qu'on lui prodigue ? Mais finalement qu'importe la cause, quand on voit le résultat. Régionalisme : un cachet à date sous estimé La pièce en question : les timbres "CL" et "CD". Décryptage : la poste chérifienne. Au Maroc, faisant suite à des postes privées ou consulaires, il résulte des traités une desserte postale morcelée. Dans les deux protectorats subsistent longtemps des agences postales britanniques. En zone espagnole, les Postes jalifiennes ont pour siège Tétouan. Enfin, l'Office postal chérifien, ainsi que la poste aux armées, opèrent en zone française. La Chronique de Socrate : Les énigmes, elles font le charme de la philatélie. Suite à une lettre reçue de Jean-Luc Nguyen Van, modérateur sur un forum philatélique depuis quelques années. Ce dernier se retrouve souvent confronté à des demandes d'identification et ce n'est pas évident tant les informations ne sont pas légion sur le net pour certains timbres considérés comme des vignettes de fantaisie. Il existe bien entendu des sites traitant de ceux-ci mais bien souvent succinctement et nous renvoyant toujours vers l'ouvrage de Georges Chapier sur « Les timbres de fantaisie et timbres apocryphes, études historiques et descriptives ». Malheureusement cet ouvrage devient difficile, voire impossible à se procurer, d'où la difficulté des recherches. ».
Pour Socrate, avec notre rubrique « Réponse à tout » nous essayons chaque mois de répondre à vos énigmes. Nous ne parvenons pas toujours à trouver immédiatement la réponse et c'est parfois plusieurs mois après votre demande que nous trouvons la solution, au hasard parfois d'une autre recherche. Nous continuerons donc dans cette voie empruntée depuis de nombreuses années et pourquoi ne pas envisager une rubrique dédiée à ces fameuses vignettes.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
septembre   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 148 - Septembre 2013 EDITORIAL de Gauthier Toulemonde (reproduit en intégralité) : Un peu de passion pour mieux faire connaître la nôtre ! Il n'a échappé à personne que i. moyenne d'âge des collectionneurs de timbres tend à s'élever et qu'il es indispensable d'assurer la relève. La tâche est difficile car nous n'avons pas ou peu le soutien des médias qui sous estiment l'intérêt de la philatélie et de ce qu'elle apporte. Si l'on a beaucoup paris du timbre à l'occasion de la sortie de la nouvelle Marianne le 14 juillet, pas un mot sur la philatélie. Dommage, c'était une occasion rêvée mais nous n'avons eu le droit qu'à quelques commentaires indigents et simplistes sur notre passion Aujourd'hui, il faut du spectaculaire et c'est précisément ce que nous allons essayer de faire avec l'expédition « Web Robinson ».
Celle-ci a pour ambition de démontrer que l'on peut se trouver seul sur une ile et continuer de travailler en équipe. Je pars vive durant plusieurs semaines sur une île isolée, inhabitée et inhospitalière d'Indonésie avec pour unique équipement un ordinateu connecté à Internet et un téléphone satellitaire qui seront alimentés en électricité par un panneau solaire. Disposant d'une pirogue je pêcherai chaque jour pour assurer ma subsistance et devrai récupérer de l'eau de pluie pour boire. Cette expédition originale alliant modernité et retour particulièrement exigeant à la nature montrera que les énergies renouvelables portent en elles de nombreux projets visant à vivre autrement en préservant l'environnement.
Je sais que cela ne sera pas forcément simple et il faudra m'accommoder de la présence d'animaux pas forcément sympathiques : rats, scorpions et serpents. Enfin, la piraterie et les tsunamis existent dans cette partie du monde, ce sont les principaux risques.
Quel rapport avec le timbre me direz vous ? il semblerait que les médias contactés soient intéressés à suivre cette opération. Cela me donnera l'occasion de leur parler de la philatélie en plus de l'expédition elle-même.
Sur le site que nous venons de créer www. webrobinson.fr, outre le blog quotidien que je tiendrai, de nombreux thèmes seront abordés dont les nouvelles technologies qui intéressent les jeunes et bien entendu le timbre et l'histoire postale. J'espère que les visiteurs consulteront cette partie du site. Il y aura de nombreux chroniqueurs: des écrivains voyageurs, des artistes - dont Pierre Albuisson - mais aussi des philatélistes francais et étrangers. Un livre sera ensuite publié sur cette expédition et, je l'espère, diffusé auprès d'un large public.
L'opération donnera aussi lieu à de belles enveloppes qui seront expédiées d'lndonésie dont deux évoqueront la Grande route postale, construite lorsque Napoléon 1er était au pouvoir. Le prince Charles Napoléon m'a accordé récemment une interview qui sera publiée sur webrobinson.fr. Il évoquera les derniers jours de l'empereur à Sainte-Hélène, l'ile étant l'une des thématiques du site.
Si vous souhaitez soutenir cette opération, mobiliser les jeunes et les néophytes de votre entourage, leur faire découvrir autrement la philatélie, parlez-leur de l'expédition Web Robinson. Fonçons, notre passion mérite qu'elle soit mieux connue en utilisant les moyens de la communication d'aujourd'hui! Le nouveau visage de la Marianne : un air de jeunesse. 14 juillet 2013: le choix du Président de la République concernant le nouveau visage de la Marianne a été dévoilé. Celle dessinée par Olivier Ciappa et David Kawena, et gravée par Elsa Catelin, est l'heureuse élue. Figurant parmi les trois visuels présélectionnés par les lycéens de tout le territoire : métropolitain et d'outre-mer, elle portera haut et fort les couleurs de la France à travers le monde. Yves Vallette, pionnier des expéditions polaires françaises. Nous avons rencontré avec Alain Jacquart, Yves Vallette, pionnier des Expéditions polaires françaises. Il est celui qui a écrit avec ses amis Martin et Pommier parmi les belles pages de l'aventure polaire, marchant dans les pas d'hommes de légende à l'instar de Dumont d'Urville, Gerlache, Charcot, Shackleton, Scott, Mawson, Amundsen et tant d'autres. Au gré des plis et cartes postales que nous lui avons présentés, il a évoqué ces temps héroïques avec gentillesse, passion et parfois émotion. Vins d'Algérie: une histoire postale. Jusqu'aux années 1960, le transbordement de vin d'Algérie, d'abord transporté en fûts puis à bord de navires citernes, les pinardiers, a animé les quais de Sète et Marseille, mais aussi Bordeaux, Dunkerque ou Lorient. Cette importante activité économique a laissé de nombreux documents d'histoire postale. Expédition postale en Indonésie. En octobre prochain débute la nouvelle opération postale de Timbres magazine. Une occasion d'évoquer les Indes néerlandaises et temps où elles appartenaient à l'Empire et les rares cachets « LN » signifiant Louis-Napoléon. L'état du monde par les timbres (Mise à jour). Poursuite de notre tour d'horizon des changements apparus depuis 2001 afin de mieux comprendre la philatélie de ces pays L'épopée complexe de la philatélie des colonies italiennes. Avec l'Allemagne, I'ltalie fut la dernière servie des puissances coloniales européennes, si l'on peut dire. Mis à part quelques bureaux à l'étranger, dont le plus ancien fut établi en Tunisie dès 1852, l'Italie, comme l'Allemagne, ne commence à fonder un Empire colonial qu'à la toute fin du XlX^e siècle. Dans les deux cas, la formation tardive de l'unité du pays en est bien évidemment la cause. Des affranchissements « mixtes » et « semi-mixtes » . Pour le philatéliste le qualificatif de « mixtes » s'applique à des correspondances portant à la fois des timbres du pays d'origine et de celui de destination. Mais il existe des « mixtes » et des « semi-mixtes » de mêmes apparences mais, par essence, bien différents. Rixheim-Quito : sur la piste du 3154. La ville de Rixheim, près de Mulhouse, vient de se voir accorder un superbe timbre panoramique vantant son passé historique, artistique et technique à travers le bâtiment de la Commanderie qui abrite le musée du papier peint. Mais Rixheim se distingue aussi dans le domaine de l'histoire postale par une énigme qui l'a rendue célèbre auprès des philatélistes du monde entier: celle de son cachet losange à gros chiffres 3154 qui a mobilisé les collectionneurs des deux côtés de l'Atlantique dans une enquête digne des grands classiques du roman policier. Ce cachet bien français, utilisé en Alsace, a été découvert sur des plis oblitérés à Quito en Equateur... Comment ce cachet estil arrivé en Amérique latine ? Et pourquoi? L'enquête a connu bien des rebondissements, mais piétine toujours... Les Gobe-mouches ou la famille des Muscicapidés.5ème partie : Des fauvettes, des merles, des grives et des solitaires, de toutes les couleurs et de tous les continents complètent et terminent notre revue des très nombreux Gobe-mouches représentés sur les timbres. Une thématique riche et colorée qui séduit volontiers. Des timbres américains portant les couleurs de la France. Au milieu dela Seconde Guerre mondiale, les forces alliées, et en particulier les Américains, commencent à s'organiser pour lutter contre l'Allemagne nazie. C'est dans ce contexte que circulent des plis tout à fait singuliers, qui témoignent de l'alliance militaire étroite qui va se nouer entre la France et les Etats-Unis: il s'agit de courriers affranchis avec des timbres américains mais portant des cachets français et surtout la mention « R.F. » Discrètement évoqués dans nos catalogues, ces timbres qui portent l'empreinte des deux nations sont pourtant de précieux témoins du grand tournant de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Cartophilie : Bizarre, vous avez dit bizarre ? Parmi les innombrables sujets abordés par la carte postale illustrée au début du vingtième siècle ont figuré des thèmes particulièrement originaux et meme des plus insolites. Notamment ceux ayant trait aux personnages singuliers de la France d'hier. Ils ont fait le bonheur des éditeurs et continuent d'intéresser les collectionneurs. Nous en avons à plusieurs reprises ressuscité quelques-uns. Décryptage : Paquets et colis postaux d'Indochine. La reprise des relations postales entre l'Indochine et la France, de 1945 à 1948, est progressive, limitée aux secteurs sous contrôle du corps expéditionnaire français en Extrême-Orient et tributaire de moyens de transport insuffisant particulièrement pour les paquets et colis postaux. La Chronique de Socrate : Les soldes, c'est deux fois par an ! A propos des prix de vente, certain marchands de timbres se livrent depuis de nombreuse années à une guerre de. prix sur les timbres de France qui me laisse dubitatif. Vouloir gagner des parts de marché en vendant très en dessous de la cote me semble peu judicieux, sous réserve que les timbres soient de qualité. Cette pratique sème le doute dans l'esprit des collectionneurs qui se demandent légitimement combien vaut leur collection.
Lorsque j'observe les résultats des ventes sur offres, je constate que les « bonnes valeurs » continuent de se négocier à de « bons prix » et cela est rassurant. Si le marché des Classiques de France, semi-modernes et colonies était à l'agonie, cela se saurait.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
août   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 147 - Juillet-Août 2013 EDITORIAL : Le sondage de l'été. Cela fait un moment que nous ne vous avions pas consultés et comme vous le savez, votre avis nous est précieux pour l'orientation du magazine afin qu'il corresponde le plus possible à vos attentes. Pour ce nouveau sondage, nous vous posons aussi quelques questions concernant votre niveau d'équipement en informatique. Nous travaillons en effet sur le nouveau site de timbresmag.com mais également sur une éventuelle version numérique de votre magazine que vous pourriez lire à partir d'une tablette de type iPad. Que les amoureux du support papier - dont nous faisons partie - se rassurent, nous continuerons d'imprimer Timbres magazine qui restera disponible dans sa forme actuelle. Un grand merci pour votre aide, passez de bonnes vacances, nous vous préparons une belle rentrée. Sous les cachets, sur les timbres et feuillets : la plage ! L'avantage de la philatélie thématique est, en somme, qu'elle peut s'accommoder de n'importe quel sujet, ou presque. A l'approche de l'été, pourquoi ne pas ainsi lancer quelques pistes sur la collection des plages, lieu préféré des Français pour leurs vacances ? Même en se limitant à la seule France métropolitaine, ce sujet estival peut en effet donner lieu à une présentation thématique non négligeable. PAOMA : Paositra Malagasy - La Poste Malgache . « PAOSITRA MALAGASY - Rien ne remplace La Paositra » proclame le site internet de la poste malgache ! Pour le voyageur, avant même de débarquer dans l'Île rouge, il semble facile de tout en apprendre: « ses produits et services, les dernières actualités, les informations pratiques pour vos envois, les réponses à vos questions » . Mais au-delà du slogan et de la page d'accueil, ce site semble éternellement indisponible ! A vrai dire, rien ne fonctionne vraiment comme prévu à Madagascar; il y avait donc peu d'espoir qu'il en aille autrement de la poste... L'Etat du Monde par les timbres... Un courrier de lecteur publié en mai dernier demandait des précisions sur les changements qui se sont opérés dans le monde ces dernières années et qui ont eu des conséquences au niveau de la philatélie. Rappelons que nous avons publié aux Editions Timbropresse « L'état du monde par les timbres et les drapeaux ». L'ouvrage présentait celui existant au 1er janvier 2001, symbole de l'entrée dans le nouveau millénaire. Si cette dernière décennie ne nous apporte pas de changements géopolitiques majeurs tels qu'ont pu en produire précédemment la disparition de l'URSS et l'implosion de la Yougoslavie, de nouveaux pays ou des changements de statuts sont apparus. Decaris : Marianne fait la transition en Algérie. Timbre d'usage courant né avec les nouveaux francs en 1960, la Marianne de Decaris, dernière à etre imprimée en typographie rotative, est riche d'un millier de variétés et conditionnée en une profusion de carnets. Connue sous deux types, cette Marianne bicolore de Decaris était appelée à faire la transition entre les usages courants en typographie et ceux prévus en taille-douce. Deux années plus tard, elle effectuera une nouvelle transition, celle entre les timbres de France utilisés en Algérie et les timbres de l'Algérie devenue indépendante en 1962, l'administration postale du pays la dotant de nombreux types de surcharges locales E.A. (Etat Algérien), en attendant l'impression de nouveaux timbres spécifiquement algériens. La Terreur (1793-1794) - Les prisons. Les 31 mai 1793, jour de la chute des Girondins et 9 Thermidor An 2 (27 juillet 1994), jour de la déchéance de Robespierre, balisent ce que l'on a nommé la Terreur. Mais si ces quatorze mois de règne absolu robespierriste ont marqué les esprits, dès le début de 1791 l'insécurité concerna les citoyens que la « révolution » n'enthousiasmait pas ou qui avaient un nom à particule. Chronique : petite histoire de nos lettres anciennes. La quatrième taxe s'avéra la bonne. La prise en main de cet envoi postal surprend par son épaisseur. A l'ouverture une lettre de deux pages est contenue dans une feuille sans texte formant enveloppe. Plus intéressant est le nombre des taxes indiquées sur cette lettre. La genèse du timbre-poste : Le Penny Black. A l'heure où les administrations postales des grands pays commencent à s'organiser, la Grande-Bretagne fait figure de pionnière. C'est en effet sur les terres anglaises qu'apparaît un nouveau concept: celui de prouver que le port d'une lettre est payé en y apposant un timbre-poste, préalablement acheté au guichet. Ainsi naît la grande aventure de la philatélie : le Penny Black est le premier né d'une immense famille de timbres dans le monde entier et l'engouement qu'a provoqué sa sortie va très vite donner naissance à la collection. Petit retour sur l'origine de notre passion. Pierre Fauchard, le père de la dentisterie moderne. En 1961, le bicentenaire de la mort de Pierre Fauchard a donné l'occasion à la Poste française d'honorer celui que l'on nomme le « père de la dentisterie » par l'émission d'un timbre, seul et unique timbre de thématique dentaire publié à ce jour en France. Ces pages montrent les diverses facettes de la création de ce timbre. Cartes postales : Les 6 et 7 juin derniers, la bicyclette était présente à l'Espace Champerret pour la 61e étape de Cartexpo. Cela s'explique puisqu'il s'agissait, à l'occasion de ce grand rendez-vous cartophile, de marquer la 100e édition du Tour de France, compétition sportive hors du commun par son caractère et sa durée et que la carte postale illustrée a accompagnée tout au long de son histoire. Décryptage : à bord de l'Athos II. Un bateau-avion de Shanghai. Envoyer une lettre avion depuis un paquebot, est possible à partir de 1934. Un service qui fait recette... Exemple ce pli posté à l'escale de Shanghai. Rencontre. Collectionneur et fier de l'être. Bernard Debrie, la philatélie à la croisée des disciplines et des influences. Bernard Debrie aime jouer avec les mots pour nous offrir, ainsi qu'aux adhérents de l'association qu'il préside, une vision de la philatélie qui déborde l'objet pour explorer les sujets. La Chronique de Socrate : Socrate publie une lettre d'un lecteur (J.C.B.) mécontent sur le choix (probable) de la prochaine Marianne fait par le Président de la République. "Dans le dernier magazine vous faites part de rumeurs à propos de la nouvelle Marianne. Je me suis renseigné les artistes et suis allé sur le site David Kawena, je vous recommande une de ses peintures dénommée The first time. C'est ça les valeurs de la jeunesse ? Ce ne sera pas Marianne de tous les Français, je peux vous l'assurer. Signé J.C.B.". (...) En réponse, Socrate pense que "J.C.B." doit dissocier la Marianne de ses auteurs et ne juger que de sa qualité artistique, qui est réelle. Mais nul doute que dans l'histoire de nos Marianne, cette dernière a toutes les chances d'être celle dont on parlera le plus, hors philatélie. Dévoilée le 14 juillet prochain, jour de fête nationale il n'est pas évident qu'elle sera appréciée de tous les Français car le choix de ses auteurs est trop politique. (...) Votre vieux Socrate pense que l'on aurait peut-être pu éviter ce qui risque d'être perçu par certains d'entre vous comme une provocation. Une tension supplémentaire dans un pays qui n'en a franchement pas besoin, quelle utilité ? Le timbre demeure un espace propice à la communication politique comme on le voit, puisse-t-il aussi conserver son aspect fédérateur. A titre personnel, Socrate la collectionnerai comme toutes les autres. en oubliant son caractère politique sur lequel il se gardera de tout jugement dans Timbres magazine, ce n'est pas sa vocation. S'il s'agit bien de cette Marianne, elle sera celle de tous les collectionneurs, elle appartiendra à compter du 14 juillet à la philatélie, qu'on le veuille ou non.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
juillet   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 147 - Juillet-Août 2013 EDITORIAL : Le sondage de l'été. Cela fait un moment que nous ne vous avions pas consultés et comme vous le savez, votre avis nous est précieux pour l'orientation du magazine afin qu'il corresponde le plus possible à vos attentes. Pour ce nouveau sondage, nous vous posons aussi quelques questions concernant votre niveau d'équipement en informatique. Nous travaillons en effet sur le nouveau site de timbresmag.com mais également sur une éventuelle version numérique de votre magazine que vous pourriez lire à partir d'une tablette de type iPad. Que les amoureux du support papier - dont nous faisons partie - se rassurent, nous continuerons d'imprimer Timbres magazine qui restera disponible dans sa forme actuelle. Un grand merci pour votre aide, passez de bonnes vacances, nous vous préparons une belle rentrée. Sous les cachets, sur les timbres et feuillets : la plage ! L'avantage de la philatélie thématique est, en somme, qu'elle peut s'accommoder de n'importe quel sujet, ou presque. A l'approche de l'été, pourquoi ne pas ainsi lancer quelques pistes sur la collection des plages, lieu préféré des Français pour leurs vacances ? Même en se limitant à la seule France métropolitaine, ce sujet estival peut en effet donner lieu à une présentation thématique non négligeable. PAOMA : Paositra Malagasy - La Poste Malgache . « PAOSITRA MALAGASY - Rien ne remplace La Paositra » proclame le site internet de la poste malgache ! Pour le voyageur, avant même de débarquer dans l'Île rouge, il semble facile de tout en apprendre: « ses produits et services, les dernières actualités, les informations pratiques pour vos envois, les réponses à vos questions » . Mais au-delà du slogan et de la page d'accueil, ce site semble éternellement indisponible ! A vrai dire, rien ne fonctionne vraiment comme prévu à Madagascar; il y avait donc peu d'espoir qu'il en aille autrement de la poste... L'Etat du Monde par les timbres... Un courrier de lecteur publié en mai dernier demandait des précisions sur les changements qui se sont opérés dans le monde ces dernières années et qui ont eu des conséquences au niveau de la philatélie. Rappelons que nous avons publié aux Editions Timbropresse « L'état du monde par les timbres et les drapeaux ». L'ouvrage présentait celui existant au 1er janvier 2001, symbole de l'entrée dans le nouveau millénaire. Si cette dernière décennie ne nous apporte pas de changements géopolitiques majeurs tels qu'ont pu en produire précédemment la disparition de l'URSS et l'implosion de la Yougoslavie, de nouveaux pays ou des changements de statuts sont apparus. Decaris : Marianne fait la transition en Algérie. Timbre d'usage courant né avec les nouveaux francs en 1960, la Marianne de Decaris, dernière à etre imprimée en typographie rotative, est riche d'un millier de variétés et conditionnée en une profusion de carnets. Connue sous deux types, cette Marianne bicolore de Decaris était appelée à faire la transition entre les usages courants en typographie et ceux prévus en taille-douce. Deux années plus tard, elle effectuera une nouvelle transition, celle entre les timbres de France utilisés en Algérie et les timbres de l'Algérie devenue indépendante en 1962, l'administration postale du pays la dotant de nombreux types de surcharges locales E.A. (Etat Algérien), en attendant l'impression de nouveaux timbres spécifiquement algériens. La Terreur (1793-1794) - Les prisons. Les 31 mai 1793, jour de la chute des Girondins et 9 Thermidor An 2 (27 juillet 1994), jour de la déchéance de Robespierre, balisent ce que l'on a nommé la Terreur. Mais si ces quatorze mois de règne absolu robespierriste ont marqué les esprits, dès le début de 1791 l'insécurité concerna les citoyens que la « révolution » n'enthousiasmait pas ou qui avaient un nom à particule. Chronique : petite histoire de nos lettres anciennes. La quatrième taxe s'avéra la bonne. La prise en main de cet envoi postal surprend par son épaisseur. A l'ouverture une lettre de deux pages est contenue dans une feuille sans texte formant enveloppe. Plus intéressant est le nombre des taxes indiquées sur cette lettre. La genèse du timbre-poste : Le Penny Black. A l'heure où les administrations postales des grands pays commencent à s'organiser, la Grande-Bretagne fait figure de pionnière. C'est en effet sur les terres anglaises qu'apparaît un nouveau concept: celui de prouver que le port d'une lettre est payé en y apposant un timbre-poste, préalablement acheté au guichet. Ainsi naît la grande aventure de la philatélie : le Penny Black est le premier né d'une immense famille de timbres dans le monde entier et l'engouement qu'a provoqué sa sortie va très vite donner naissance à la collection. Petit retour sur l'origine de notre passion. Pierre Fauchard, le père de la dentisterie moderne. En 1961, le bicentenaire de la mort de Pierre Fauchard a donné l'occasion à la Poste française d'honorer celui que l'on nomme le « père de la dentisterie » par l'émission d'un timbre, seul et unique timbre de thématique dentaire publié à ce jour en France. Ces pages montrent les diverses facettes de la création de ce timbre. Cartes postales : Les 6 et 7 juin derniers, la bicyclette était présente à l'Espace Champerret pour la 61e étape de Cartexpo. Cela s'explique puisqu'il s'agissait, à l'occasion de ce grand rendez-vous cartophile, de marquer la 100e édition du Tour de France, compétition sportive hors du commun par son caractère et sa durée et que la carte postale illustrée a accompagnée tout au long de son histoire. Décryptage : à bord de l'Athos II. Un bateau-avion de Shanghai. Envoyer une lettre avion depuis un paquebot, est possible à partir de 1934. Un service qui fait recette... Exemple ce pli posté à l'escale de Shanghai. Rencontre. Collectionneur et fier de l'être. Bernard Debrie, la philatélie à la croisée des disciplines et des influences. Bernard Debrie aime jouer avec les mots pour nous offrir, ainsi qu'aux adhérents de l'association qu'il préside, une vision de la philatélie qui déborde l'objet pour explorer les sujets. La Chronique de Socrate : Socrate publie une lettre d'un lecteur (J.C.B.) mécontent sur le choix (probable) de la prochaine Marianne fait par le Président de la République. "Dans le dernier magazine vous faites part de rumeurs à propos de la nouvelle Marianne. Je me suis renseigné les artistes et suis allé sur le site David Kawena, je vous recommande une de ses peintures dénommée The first time. C'est ça les valeurs de la jeunesse ? Ce ne sera pas Marianne de tous les Français, je peux vous l'assurer. Signé J.C.B.". (...) En réponse, Socrate pense que "J.C.B." doit dissocier la Marianne de ses auteurs et ne juger que de sa qualité artistique, qui est réelle. Mais nul doute que dans l'histoire de nos Marianne, cette dernière a toutes les chances d'être celle dont on parlera le plus, hors philatélie. Dévoilée le 14 juillet prochain, jour de fête nationale il n'est pas évident qu'elle sera appréciée de tous les Français car le choix de ses auteurs est trop politique. (...) Votre vieux Socrate pense que l'on aurait peut-être pu éviter ce qui risque d'être perçu par certains d'entre vous comme une provocation. Une tension supplémentaire dans un pays qui n'en a franchement pas besoin, quelle utilité ? Le timbre demeure un espace propice à la communication politique comme on le voit, puisse-t-il aussi conserver son aspect fédérateur. A titre personnel, Socrate la collectionnerai comme toutes les autres. en oubliant son caractère politique sur lequel il se gardera de tout jugement dans Timbres magazine, ce n'est pas sa vocation. S'il s'agit bien de cette Marianne, elle sera celle de tous les collectionneurs, elle appartiendra à compter du 14 juillet à la philatélie, qu'on le veuille ou non.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
juin   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 146 - Juin 2013 EDITORIAL (Gauthier Toulemonde): Le dessous des timbres : Quand les timbres de Corée font référence au français. Dans l'actualité, difficile d'échapper aux commentaires à propos des vives tensions qui existent entre les deux Corée lesquelles dépassent largement le cadre de leurs frontières. En revanche rien ou presque dans la presse sur l'histoire des relations entre la France et la Corée, souvent méconnue. Pourtant au XIXe siècle, elles sont marquées par des événements qui interviennent avec une étonnante régularité quasi décennale. 1836 : arrivée des premiers missionnaires; 1846 : expédition de l'amiral Cécille; 1856 : nouvelle expédition de reconnaissance du contre-amiral Guérin; 1866 : expédition punitive de l'amiral Roze, suite à la décapitation de neufs missionnaires; 1876 : deux missionnaires reviennent en Corée et 1886 : signature d'un traité d'amitié, de commerce, de navigation inspiré des traités inégaux contractés par les Européens avec la Chine. La France ouvre une ambassade à Séoul mais notre représentation arrêtera ses activités durant quarante-trois ans (1906 à 1949). Le Japon s'empare alors de la Corée puis la Seconde Guerre mondiale et ses conséquences feront obstacle à toute activité, du moins sur le plan local. Cela n'empêchera pas la France d'accueillir durant un an à Paris une délégation du gouvernement coréen en exil. Lors de la guerre de Corée (1950-1953), ce sont au total 3 200 volontaires français du bataillon de l'Organisation des Nations unies (ONU) qui combattront au sein du 23e régiment de la 2e division d'infanterie américaine, la plupart étant issus de la résistance et des Force françaises libres. On l'a peut-être oublié mais les timbres de Corée émis en 1902 et 1903 portent des légendes en français, succédant à celles en langue anglaise. Rappelons que la langue officielle de l'Union postale universelles (UPU) est le français et qu'un certain nombre de timbres d'autres pays comme l'Afghanistan ou encore l'Egypte y faisaient aussi autrefois référence. On aurait pu penser que la Corée cesserait définitivement cette pratique mais ce ne fut pas le cas. En témoigne ce timbre de Corée du Nord de 1981(3) célébrant la victoire de François Mitterrand. Cette émission a de quoi surprendre mais elle s'explique par le retentissement de la visite qu'il avait effectuée peu de temps avant son élection. Il avait alors promis qu'en cas de victoire à la présidentielle, il rétablirait des relations avec ce pays. Ce ne fut pas le cas et cela ne risque pas d'arriver aujourd'hui. Rappelons que la France est, avec l'Estonie, l'un des deux derniers pays de l'Union européenne à ne pas avoir établi de relations diplomatiques complètes avec la Corée du Nord. Sur le plan philatélique, tout va bien en revanche. La poste de Corée du Nord qui n'a jamais lésiné, comme Phil@poste, sur le nombre d'émissions annuelles était présente au salon Planète timbres l'année dernière. Couverture : la Marianne aux mille variétés. Elle est la dernière Marianne imprimée en typographie rotative. La dernière bicolore, carmin et gris, affiche une faciale en nouveaux francs, est conditionnée en une profusion de carnets, se décline en deux types et est affectée de plus d'un millier de variétés constantes et accidentelles. La Marianne de Decaris, malgré sa gris mine, ne manque pas d'attraits pour qui veut démarrer une collection monographique passionnante. Collection : quand les "timbres" font des timbres (2e partie). Poursuivons notre évocation d'une collection insolite, celle de ces rares timbres fabriqués à l'aide de... timbres Histoire : les courriers des volontaires belges pendant la campagne du Mexique 1864-67. L'histoire postale du corps expéditionnaire francais qui est allé combattre au Mexique sous le règne de l'empereur Maximilien et de l'impératrice Charlotte dans les années 1860 a été de manière récurrente étudiée ces dernières décennies par des spécialistes de renom. En ce qui concerne le volet belge de l'aventure, c'est une autre histoire. James van der Linden et Jean-Claude Porrignon ont récemment publié dans des revues distinctes de très intéressants articles C'est à notre connaissance les premiers chercheurs à s'être penchés sérieusement sur le sujet en prenant un tant soit peu de perspective tant historique que philatélique. En revanche, une synthèse des documents qui sont parvenus jusqu'à nous, remis dans leur contexte historique pour les différents types de courriers vus jusqu'à présent, n'a pas encore, croyons-nous, été publiée. La rareté des pièces rencontrées explique aisément en grande partie cet état de fait. Canada : la philatélie de l'Arctique canadien. La thématique des pôles néglige souvent l'Arctique canadien. A l'heure où la fonte de la banquise à cause du réchauffement climatique va permettre d'ouvrir aux navires de commerce une grande partie de l'année le « Passage du Nord-Ouest » entre l'Europe et l'Asie, cette partie peu visitée de la philatélie polaire est à découvrir ou redécouvrir. Thématique : les gobe-mouches ou la famille des Muscicapidés (4e partie). Siffleurs des îles océaniennes, miros mésanges à moustaches, pouillots, picathartes, pririts et autres roitelets viennent compléter le tour du monde de ces petits oiseaux amateurs d'insectes Chronique : au royaume de l'éphémère ! Il y a les variétés dues à des solutions de continuité dans les reliefs du galvano, donc évoluant peu, sauf réparation, et que l'on peut considérer comme permanentes, par essence. Mais aussi les anomalies qui, elles, sont éminemment fugaces puisque découlant de matières venues s'intercaler de façons aléatoires entre le galvano et la feuille de papier. Soit elles son perméables, sinon elles font masque. Parmi ces dernières, certaines sont amusantes et, toutes, d'autant plus rares qu'elles sont le plus souvent uniques. Histoire postale : vers l'Extrême-Orient (fin). Alors que la crise économique a conduit les Messageries maritimes à réduire leur service postal d'Extrême-Orient, les dernières années d'exploitation subissent les contrecoups du conflit sino-japonais puis des débuts de la Seconde Guerre mondiale. Carte postales : sur les traces de Pierre Loti. Au début du XXe siècle, de nombreuses cartes postales ont répandu le portrait et la silhouette de l'écrivain Pierre Loti, de son vrai nom Julien Viaud, décédé voici quatre-vingt-dix ans. Il apparaît souvent en uniforme d'officier de marine mais aussi dans les accoutrements orientaux et autres vetèments pittoresques dont il aimait s'affubler. Régionalisme : complément à l'insuffisance. Rencontre : Pierre Courtiade "le secret de tout philatéliste réside dans la richesse de sa documentation". Pierre Courtiade est abonné à Timbres magazine depuis le premier numéro et participe activement à l'un des principaux forums de philatélie francophones sur Internet. Ce n'est là que la partie émergée de l'iceberg de sa passion philatélique. Voici le récit de son histoire et la présentation de pièces choisies. La pièce en question : une application exceptionnelle du minimum de perception. Décryptage : 1944-45 : le courrier des AFAT voyage en franchise. L'analyse de ce pli prend en compte plusieurs éléments : la qualité du destinataire, une auxiliaire féminine, mais aussi les règles en matière de port par avion. La Chronique de Socrate : Revisitons la collection des Classiques de France. Certains collectionneurs doutent parfois de notre patrimoine philatélique et sous-estiment son pouvoir d'attraction à l'étranger. A preuve quelques courriers reçus récemment dont je ne partage pas le pessimisme. Mais je peux comprendre que la collection des Classiques puisse rebuter, c'est en tout cas ce que l'on entend périodiquement dans les clubs. A juste titre, ils font peur au néophyte, tant pour des raisons financières que pour les connaissances qu'il faut posséder. Concernant la première raison – celle du portefeuille – il est évident que des timbres sont inabordables pour un certain nombre d'entre nous mais nul besoin de tous les acquérir, il n'y a pas que le 1 f Vermillon ! Rien n'empêche le collectionneur de débuter des monographies ou de se cantonner à une seule émission. S'agissant des connaissances, rien n'est insurmontable dès lors que l'on possède une bonne documentation et Timbres magazine s'y emploie.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
mai   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 145 - Mai 2013 ÉDITORIAL : Le dessous des timbres : les Malouines. Il a été fortement question ces temps derniers d'un bout du monde qui fut français : les Malouines. Le décès le 8?avril de Margaret Thatcher y est pour quelque chose tout comme le référendum d'autodétermination de mars dernier. Le timbre montrant Port Louis est là pour nous rappeler que ces îles ont été notamment françaises. C'est Louis Antoine de Bougainville qui est à l'origine de l'installation d'une petite colonie en 1763-64. A l'époque, le pouvoir avait pour préoccupation de trouver des terres pour les réfugiés canadiens et acadiens mais également d'établir des stations navales tant pour les pêcheurs que pour le transport maritime. Mais il fallut compter sur la présence des Anglais tout comme celle des Espagnols, lesquels protestèrent contre cette occupation proche de leur empire colonial et tout particulièrement de l'Argentine. Bougainville se chargera d'organiser quelques années plus tard l'évacuation et proposera habilement – pour sauver la face – de réaliser un tour du monde, qui aura un grand retentissement. Les Malouines et leurs dépendances deviennent britanniques en 1833, malgré l'opposition des Argentins. Les premiers timbres des Malouines appelées Falkland par les Anglais (du nom du trésorier de la Marine, Anthony Cary vicomte de Falkland) sont émis en 1878. De 1909 à 1946, certaines valeurs servent à l'affranchissement du courrier en Géorgie du Sud, aux Shetland du Sud, aux Orcades, aux Sandwich et à la terre de Graham. Les dépendances des Malouines – sans entrer dans le détail – disposeront ensuite et à certaines époques de leurs propres timbres, tout comme le Territoire de l'Antarctique britannique à partir de 1963. De beaux timbres, souvent abordables dont les émissions existent aussi pour rappeler au reste du monde que ces terres sont britanniques. En couverture : les timbres du Togo allemand.Dernier volet de l'éphémère univers de la philatélie des colonies allemandes. Entiers : le Concorde et l'aérogramme convolent. Ils sont nés presque en même temps et ont été mis à la retraite la même année. Ils ont volé durant la même période et, sans jeu de mots facile, Ils ont même convolé. En effet, dès le départ La Poste a marié le Concorde et l'aérogramme, l'avion supersonique, fleuron de la technologie franco-britannique, figurant en tant que timbre imprimé sur un entier d'un genre nouveau en France, exclusivement réservé à la poste aérienne. Leur vie commune d'abord, puis en simultané après divorce, a duré un peu plus de 30 ans Spécialité : les etiquettes apposées sur les bulletins d'expédition de colis postaux en Alsace et en Moselle (1919-1940). On connait la spécificité des affranchissements des trois départements de l'Est qui fait les délices des philatélistes mais il ne faudrait pas oublier les étiquettes qui ornent les bulletins d'expédition des colis postaux: étiquettes d'enregistrement, de port dû, par exprès, contreremboursement, ... qui méritent toutes l'intérêt des collectionneurs spécialisés. Histoire postale : vers l'Extrême-Orient (2e partie). La ligne d'Extrême-Orient Messageries Maritimes et son service colonial annexe constituent un lien essentiel entre la France et ses intérêts en Chine et en Indochine, transportant passagers, courrier et colis. Thématique : des volcans si prodigues I. Une éruption volcanique est en général perçue comme une catastrophe naturelle. C'est bien sûr fréquemment le cas, mais il ne faut pas oublier pour autant les bienfaits des volcans: créateurs de sols fertiles issus de l'altération des cendres; fournisseurs de matériaux d'excellente qualité pour la construction et la sculpture; principales sources d'or, de cuivre et de diamants ; réservoirs inépuisables d'énergie géothermique renouvelable et peu coûteuse, ainsi que d'eau chaude ; et enfin sites touristiques naturels de premier plan. Evasion : Le 4L Trophy au Maroc. Cette année, des professionnels de la philatélie, dont Timbres magazine, ont sponsorisé Gérôme Olivier (19 ans) et Hugo Icard (20 ans) afin qu'ils participent à cette compétition. Leur bonne vieille Renault a affronté désert et malgré quelques problèmes mécaniques, ils sont arrivés à bon port. Voici le récit de leur aventure. Collection : quand les "timbres" font des timbres. Après vous avoir emmenés au Brésil, en Uruguay, en Argentine, en Suède... après vous avoir montré les conséquences assez spectaculaires sur le plan postal de l'hyperinflation de 1946 en Hongrie, après être parti avec vous en vacances en évoquant des timbres pour touristes ou de la poste des hotels en Suisse et en Roumanie, je vais aujourd'hui vous parler de timbres fabriqués dans des circonstances assez chahutées, avec des outils pas vraiment faits pour cela et connus à quelques exemplaires seulement. Ces timbres, car ce sont indéniablement des timbres, ont été fabriqués... avec des timbres. Nations-unies : les timbres des Nations-unies : un projet philtalélique international. Les Nations-unies constituent certainement l'organisation mondiale la plus célèbre et la plus prestigieuse sur notre planète. Respectée et admirée pour les missions diverses qu'elle accomplit dans les zones les plus agitées du globe, I'ONU dispose d'une philatélie propre, qui rend hommage à ses multiples missions sur le terrain. Et, si ses timbres se veulent universels et apolitiques, ils endossent pourtant un rôle capital dans la propagande de l'ONU sur la scène internationale. Chronique : quand il manquait 5 centimes. A l'époque des lettres en port dû et port payé ce dernier mode d'expédition était recommandé dans les relations mondaines. C'était une façon élégante et flatteuse de créditer le destinataire d'une fortune largement suffisante pour ne pas être égratignée par le paiement du port de la lettre qu'il recevait. Le 1er janvier 1849 apparaît le timbre-poste qui ne va pas supprimer toutes les habitudes. C'est alors que la poste constate le non affranchissement d'une part importante du courrier. Carte postales : Steinlen, un maître du dessin et de l'affiche. Alexandre Théophile Steinlen aimait les chats qui le lui rendaient bien. Il les aima toute sa vie. C'est grâce à eux qu'il connut sa première notoriété lorsque, avec brio, il dessina des félins pour le cabaret du « Chat Noir » de Rodolphe Salis. Il apporta par la suite une contribution continue à l'illustratio des chansons de Bruant, le chansonnier montmartrois. Marcophilie : l'estampille pour l'insuffisance. Carnets : ces timbres et carnets qui seront aux abonnées absents. Si vous vous êtes consciencieusement abonné à Phil@poste, vous allez voir que l'adhésion à un club philatélique et la lecture de votre mensuel préféré restent indispensables à l'exhaustivité de votre collection, particulièrement de carnets français et de timbres de Monaco et des T.O.M. Il est temps d'ouvrir vos albums pour vérifier qu'il ne vous manque pas 1 ou 2 items. Rencontre : Gérard Gomez "tordre le cou au conformisme et à la morosité". Depuis peu retraité, Cérard Gomez est passionné depuis l'enfance. La persistance de sa passion, qui s'est orientée vers les vignettes expérimentales et les carnets, vient d'un plaisir dont il nous a décrit la profondeur avec éloquence et que nous souhaitions vous faire entrevoir. La pièce en question : une lettre de Constantinople pour Naples en 1870. Décryptage : paquet-poste familial de Bangui. Alors que son rôle de siège de la France Libre avait placé l'AEF au cœur de l'Empire, le retour à la paix la renvoie à la périphérie avec une desserte postale précaire. Socrate a parlé : Savoir où l'on va. En ces temps de difficultés économiques, rien de mieux que de savoir où l'on va concernant nos achats de timbres. Quelques lecteurs m'ont récemment demandé ce qu'ils pouvaient choisir comme nouvelle collection, un tant soit peu originale, abordable, avec l'optique d'avoir une idée assez précise de ce qui en leur coûterait. Difficile d'y répondre, tant vos goûts sont divers. Les collections qui offrent cet avantage sont par définition « finies », déterminées dans le temps. Deux exemples me sont venus à l'esprit. La première collection à laquelle j'ai pensé, c'est celle des timbres libellés en francs français avec de toutes petites faciales. Vous pourrez notamment vous intéresser aux tarifs des journaux et imprimés qui virent, par exemple, l'apparition en décembre 1919 de Blanc surchargés à 1/2 centime pour la France et l'Algérie. En cherchant toujours, vous trouverez un grand nombre de Semeuse, Mercure mais également des Blason avec de faibles faciales. Vous pourrez ainsi vous pencher sur les tarifs mais aussi sur les timbres des ex-colonies. La seconde collection à laquelle j'ai pensé, c'est celle qui consiste à collectionner un timbre ou plusieurs par pays qui n'existe plus. Si le monde entier vous paraît trop vaste, n'hésitez pas à vous limiter à une ou plusieurs zones géographiques. C'est du reste le conseil que je serai tenté de vous donner si vous souhaitez vous attaquer à cette intéressante thématique.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
avril   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 144 - Avril 2013 EDITORIAL : Quand poster du courrier devient compliqué. La dernière enveloppe du PlanetSolar en provenance d'Egypte va enfin parvenir aux lecteurs qui ont suivi l'aventure de ce bateau, lequel a réalisé le tour du monde avec pour seule énergie le soleil. Ces courriers - tous dédicacés par Cérard d'Aboville - étaient à Djibouti le 6 mars 2012 puis ont été acheminés jusqu'à Suez le même mois. Durant la courte escale dans ce port, la poste était fermée. Très gentiment l'ambassadeur de Suisse, présent pour l'arrivée du bateau les a ramenés au Caire. (...). Après bien des aventures, et avec la ténacité d'Ola Saif, correspondante égyptienne du magazine et du Club philatélique du Caire le courrier est enfin "passé" pour reprendre la devise de Didier Daurat ! EN PERSONNE : Philippe Loeuillet, 54 ans, n'était pas forcément destiné à faire carrière dans la philatélie, mais il est pourtant attaché aux destinées de la maison Céres depuis 1983 ! Il reconnait avoir eu la chance de travailler pendant de longues années aux côtés de son père Roger Loeuillet, collectionneur reconnu et PDG de Cérès jusqu'en 1992, qui a su lui donner le goût du timbre tout en le laissant diriger Cérès Philatélie à sa guise. Et Philippe Loeuillet avoue être fier d'avoir maintenu la société parmi les acteurs majeurs du marché philatélique, notamment dans le secteur des ventes sur offres, que les collectionneurs français adorent. Le timbre, un vecteur remarquable de la mémoire du Général Leclerc. Depuis 1945, les timbres dédiés au général Philippe Leclerc de Hauteclocque par la Poste nationale ont été nombreux et pour beaucoup imprimés en grand nombre ; ils font du chef de la 2e DB une véritable "vedette philatélique" que seul, parmi les officier de la Seconde Guerre mondiale, le général Charles de Gaulle semble en mesure de concurrencer. Pour les pouvoirs publics, chaque nouvel exemplaire constitue une occasion de rappeler le souvenir d'un homme admiré de tous et disparu prématurément en 1947. Un certain nombre d'émissions, en pratique, obéissent cependant à des motivations politiques, l'image du soldat se faisant dès lors partisane. Le théâtre des Champs-Elysées à l'honneur pour son centenaire. Le Théâtre des Champs-Elysées, classé monument historique en 1953, est sans conteste l'un des plus beaux lieux de spectacles parisiens. Construit en 1913, il a la particularité d'avoir été conçu par un groupes d'artistes et non des moindres, le sculpteur Antoine Bourdelle, le peintre Maurice Denis, le cristallier René Lalique et bien d'autres. Aujourd'hui, La Poste émet un timbre pour célébrer le centenaire de ce lieu magique. Ce timbre, dessiné et gravé par Elsa Catelin, est assorti d'une impression or pour restituer les effets de reliefs de la coupole et des fenêtres... L'éphémère fédération du Mali. Depuis le 11 janvier 2013, I'intervention militaire francaise au Mali, l'opération Serval qui mène la guerre au terrorisme, a projeté ce pays d'Afrique sous les feux de l'actualité. L'occasion de poser un regard philatélique sur cette République un peu plus que cinquantenaire, et plus particulièrement sur la période transitoire qui a précédé sa naissance, I'éphémère Fédération du Mali. (Création le 4 avril 1959 - indépendance le 20 juin 1960 - Eclatement le 21 septembre 1960). Deux mois d'indépendance effective seulement, mais un épisode déterminant qui a modifié le cours de l'histoire et qui en tant que tel revêt un intérêt particulier pour les collectionneurs. Les chiffre-taxe carrés : quand l'amende s'affiche sur la lettre (2ème partie : 1870-1882).
Les chiffres-taxe sont venus mettre de l'ordre dans l'acheminement du courrier, uniformisant la taxation des lettres non affranchies ou dénuées de timbre ensuite. Toute cette mécanique bien huilée est toutefois mise à mal lorsqu'éclate la guerre contre la Prusse: les rouages se grippent, mais la machine résiste et évolue même une fois le conflit terminé. Petit retour sur ces heures mouvementées, aux détours de quelques-unes des pièces de la collection de Joseph Hackmey. Les carnets de vignettes pour la poste aérienne des Etats-Unis (2ème partie). Nous avons évoqué il y a peu les carnets de vignettes pour la poste aérienne des Etats-Unis mis en circulation par l'administration postale elle-même, et ceux donnés ou vendus par diverses sociétés privées. Plus habituels sont ceux que les nombreuses compagnies aériennes américaines ont diffusé, principalement entre les années 1920 et 1960. Vers l'Extrême-Orient. 1ère partie. La ligne d'Extrême-Orient apparaît comme la plus prestigieuse de celles exploitées par les Messageries Maritimes, tant par son développement, qui la conduit jusqu'au Japon, que par ses escales Saigon, Shanghai, Yokohama, Kobe. Planchage des classiques : Le 25 centimes Cérès dentelé au type III. La fameuse planche 7 au type III et ses cinq timbres au type II. Après plusieurs décennies d'incertitudes, nous sommes maintenant assurés de l'existence de cette fameuse planche 7, 7e planche dans l'ordre chronologique de l'impression du 25 centimes Cérès dentelé, contenant depuis son origine cinq clichés au type II, alors que les cent quarante-cinq autres timbres de la planche sont bien au type III. Histoire postale : Escales dans les villes du Levant autrichien. L'Empire d'Autriche est au XIXe siècle, un véritable mastodonte géopolitique en Europe Puissant et influent, à l'instar des autres grandes puissances du Vieux Continent l'Autriche s'installe au Levant, c'est-à-dire sur toute la partie Est du bassin méditerranéen jusqu'à la mer Noire, essentiellement dans les villes portuaires. Ainsi, l'on désigne par l'appellation « Levant Autrichien » ce qui est certainement le plus vaste réseau de relais postaux mis en place par un pays européen. Reflet de la puissance de l'État, ce réseau, formé de plusieurs dizaines de bureaux, est étroitement lié à l'essor des grandes compagnies maritimes, principales protagonistes de ce développement international. Madame Génie, le duc de Noailles, les directeurs des Postes. « La » chef d'un bureau de direction porte le titre de directrice et, à ce titre, se trouve pécuniairement responsable de sa gestion (Loi du 28 avril 1816), comme de celles des distributeurs qui lui sont éventuellement rattachés. Il s'agit donc d'un poste important qui entraîne quelques inconvénients mais, en contrepartie, une certaine considération locale qui n'est pas à dédaigner. Cartophilie : à la recherche des femmes statufiées. En décembre dernier, une exposition du Cercle cartophile du Loiret mettait en exergue les hommages rendus à Jeanne d'Arc en raison du 600e anniversaire de sa naissance. En même temps, un ouvrage était publié évoquant les créations artistiques dont la Pucelle d'Orléans a fait l'objet. Parmi celles-ci, des statues par dizaines, un peu partout répandues. Nulle femme, nul homme, n'a été à ce point honoré. Cet hommage, largement répercuté par les cartes postales dès le début du XXe siècle, conduit à s'interroger sur la place occupée par les femmes dans la statuaire. Carnets : Marianne de Beaujard : découverte d'un nouveau carnet bleu d'octobre 2011. Rencontre avec Thierry Wiart, "Une vision de la philatélie très positive". Natif de l'Artois,Thierry Wiart a 49 ans. Il est Conseiller Principal d'Éducation dans un lycée d'Arras. « Tombé » dans la philatélie à l'âge de 12 ans, sa collection consacrée à l'Indochine traduit sa passion pour l'histoire. Une passion qu'il a décidé de nous faire partager à travers des pièces peu connues de sa collection sur ce qui constituait l'Indochine : le Vietnam, le Cambodge et le Laos. Décryptage. Algérie 1942 : des liaisons télégraphiques sous surveillance. A la suite du débarquement allié en Afrique du Nord, le contrôle des communications postales, télégraphiques et téléphoniques est un enjeu essentiel entre les autorités francaises et les Anglo-Américains. La Chronique de Socrate : Acheter à des prix raisonnables sans renoncer à la qualité, c'est possible.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
mars   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 143 - Mars 2013 EDITORIAL: Des émissions peu connues.
Au moment où cet éditorial est rédigé, le pape Benoît XVI vient d'annoncer sa renonciation. Le Vatican devient un « pays philatélique » en 1929. Pour mémoire, les premiers timbres du Vatican au temps des États pontificaux datent du 1er janvier 1852, lesquels sont restés valides jusqu'en décembre 1870. Les timbres présentaient alors les symboles pontificaux avec la tiare et les clefs. Pour en revenir au timbres de la vacance de 1939, on utilise ceux de l'année 1929 que l'on surcharge SEDE VACANTE. La série compte sept valeurs et cote aujourd'hui 80 € chez Yvert et 150 € chez Michel. Depuis - et à la mort de chacun des papes - des timbres portant cette mention ont été émis: en 1939 (Pie XI), 1958 (Pie XII), 1963 (Jean XXIII) 1978 (Paul VI), toujours en 1978 avec la mort de Jean-Paul Ier et enfin 2005 pour Jean-Paul II. C'est donc très logiquement qu'une émission d'un ou plusieurs timbres viendront commémorer la renonciation de Benoît XVI. En couverture : Claude Hertenberger (1912-2002), Graveur avant tout. Nos albums ont gardé le souvenir de sa longue vie bien remplie; excellent au burin, à l'eau-forte, illustrateur réputé, cet artiste talentueux a signé à partir de 1955 de nombreux timbres de France et des colonies dont voici le détail. Usage courant : Carnets fermés de dix timbres gommés Marianne de Briat. La Marianne de Briat, du nom de son créateur, officiellement baptisée « Marianne du bicentenaire », émise le dernier jour de l'année de commémoration des deux cents ans de la révolution française, a accompagné de nombreux changements postaux et s'avère une véritable richesse pour la philatélie. Outre l'arrivée du timbre à validité permanente, le TVP, ce sont les carnets qui ont fait leur « révolution » avec la création des autocollants. Le 27 décembre 1989 était émis le premier carnet ouvert de timbres autocollants, contenant le premier timbre français à découpe droite, premier non-dentelé depuis les classiques Ces carnets connaissent l'engouement du public et la poste poursuit la généralisation de la nouvelle présentation, qui marquera la fin des carnets fermés gommés, Spécialité : les chiffres-taxe carrés : quand l'amende s'affiche sur la lettre (1859-1870). Difficile parfois de s'y retrouver dans le galimatias des tarifs postaux, surtout à l'origine de l'ère du timbre-poste, lorsque les échelonnements sont légion. Mais le droit à l'erreur n'en est pour autant pas offert à l'usager: un affranchissement incomplet ou complètement absent, ce qui est certes plus difficilement excusable, et c'est la taxe ! Celle-ci s'affiche sur de curieux petits bouts de papier gommés, ressemblant étrangement à des timbres, sans en être vraiment... Et tout cela est né sous les latitudes françaises, en exclusivité mondiale ! Penchons-nous de près sur cette première émission de chiffres-taxe, au travers des formidables pages des albums de la collection d'un passionné, Joseph Hackmey. Histoire postale : Itinéraire d'une lettre chargée, sur fond de bataille navale. Comment une lettre envoyée vers la France depuis un cuirassé français basé en Méditerranée pendant la Seconde Guerre mondiale peut-elle présenter une bande de censure sud-africaine ? La réponse est dans les livres d'histoire. Thématique : les gobe-mouches, des Muscicapidés IIème partie. Merles et rossignols, mais aussi rouge-queue et traquet et autre tarier figurent en bonne place dans cette vaste collection d'oiseaux dont le ramage n'a rien à envier au plumage. Chronique : recherchons la beauté, acceptons les défauts ! Pour le timbre, la beauté réside dans la fraîcheur l'oblitération et les marges ; trois critères que le philatéliste s'efforce d'améliorer en se heurtant à la difficulté de leur concomitance. Leurs descriptions dans les ventes s'accompagnent de louanges parfois exagérées et de critiques souvent mesurées ! Pour la lettre les critères sont moins tranchés et s'atténuent parfois devant l'intérêt postal et historique de l'ensemble. Etude : les timbres du Cameroun allemand. Si la Grande-Bretagne fut la première puissance coloniale à s'intéresser au Cameroun au XIXe siècle, ce fut finalement l'Allemagne qui remporta la mise et en fit une de ses colonies, jusqu'à la Première Guerre mondiale, s'octroyant même des territoires supplémentaires en 1911 pris sur les colonies françaises environnantes. Belgique : la série mal aimée des Jeux Olympiques d'Anvers de 1920. La série semi-moderne, belge de 1920 dédiée aux Jeux olympiques d'Anvers, boudée en son temps, s'avère un objet d'étude peu connu et néanmoins passionnant. Démonstration avec cette collection très complète. Maroc : la Poste Makhzen. Il était une fois la naissance de la poste au Maroc, telle que nous la conte l'éminent collectionneur et artiste Khadir Ghailan dont l'érudition n'a d'égale que la passion. Carte postales : les réclames de la France rurale. Récemment, lors d'une réunion du Cercle Français des Collectionneurs de Cartes Postales, était présentée par son vice-président Michel Toulet une sélection de cartes postales relatives à la France rurale dans la première moitié du vingtième siècle. Et principalement dans ses toutes premières années. Parmi ces documents anciens figurait un lot intéressant de cartes publicitaires telles qu'il s'en diffusait dans nos campagnes a cette époque. Régionalisme : les cachets à date d'entrée en France. Se procurer le superbe ouvrage de James Van Der Linden, qui traite extraordinairement des marques d'Europe, de transit, d'origine,des taxes, etc. et celui de Gilbert Noël de 1971 Rencontre : Michel Desprès, la passion du terrain. Né au Mans en 1938, après avoir été assureur et entrepreneur, Michel décide avec sa femme de passer une partie de sa retraite sous le soleil du Maroc. En plus de sa collection axée sur les postes de ce pays, nous avons voulu vous présenter son parcours sur le terrain et son travail au sein de l'Association Philatélique d'Agadir, qu'il a créée pour fédérer les énergies de passionnés qui n'auraient pas nécessairement continué sans la dynamique de groupe propre au club qu'il dirige actuellement. La pièce en question : la convention franco-sarde de 1860. Une circulaire de juin 1860 stipule que, par suite de l'annexion à la France de la Savoie et de l'arrondissement de Nice, ainsi que l'adjonction au Piémont des territoires de la Lombardie de Parme, de Modène, de la Toscane et des Romagnes, les administrations postales de France et de Sardaigne ont adopté des dispositions temporaires pour régler l'échange des correspondances, ne attendant qu'une nouvelle convention ait pu être conclue entre les deux gouvernements respectifs. Décryptage : 1935 : par avion Via Broken Hill. Seuls les philatélistes et les passionnés d'aviation se souviennent de Broken Hill, ville minière de la Zambie, dans les années 1930, nœud des lignes aériennes défrichant les liaisons entre l'Europe, l'Afrique et Madagascar. Socrate a parlé : Un courrier reçu de Robert Deroy (l'ancien président de la FFAP) ne manquera pas de susciter des réactions. Pour ma part, je ne partage pas l'ensemble de ce qui est dit et suis bien plus optimiste ! « Vous semblez avoir ouvert la boite de Pandore en lançant une réflexion sur la compétition et au risque de passer moi aussi pour un « vieux c... », je me suis mis devant ma bécane pour apporter ma contribution à ce débat vieux comme Hérode. Car aux yeux de certains, la compétition philatélique ressemblerait un peu au massacre des Innocents ! Des collectionneurs heureux, il y en a. D'abord ceux qui obtiennent les médailles d'or, grandes de préférence. Il existe en effet une catégorie huppée de philatélistes qui ne rêvent qu'à cela. Ils ont les « moyens » pour parvenir à leurs fins et en général, lorsqu'ils n'y parviennent pas, ils s'en fichent ou méprisent les jurés qui n'y comprennent rien car ils sont incultes dans le domaine à juger. Deux conséquences de cette attitude autocratique : ces collectionneurs revendent leur collection et en créent une autre avec laquelle ils espèrent être mieux « considérés » par le jury et les jurés appelés à juger les présentations de ces collectionneurs sont conditionnés un peu comme un arbitre de football (mais a contrario) qui a tel ou tel joueur dans son collimateur en commençant une rencontre sous prétexte que le joueur est un « tueur ». Sont également heureux ceux qui méthodiquement accumulent du matériel dans leur bureau, grenier ou cave sans se poser de question, pour le simple plaisir de la vue ou de la possession. Certains vont un peu plus loin, se posent des questions sur tel ou tel document ou timbre, sa signification, son intérêt historique, ses caractéristiques techniques. Mais la compétition, ils n'y pensent pas, ne savent pas parfois qu'elle existe... Et ils ne veulent pas passer de longues heures à faire des recherches permettant la construction de la collection et des mises en page fastidieuses et longues ... même quand on est un as de l'informatique. Il y a enfin les collectionneurs qui ont compris que la compétition est une façon d'enrichir sa collection en se « frottant » à d'autres collections du même sujet. Un peu comme le chercheur accumule des faits, des observations et des résultats pendant plusieurs années, les relie entre eux, tire des hypothèses ou des conclusions pour les présenter dans un congrès ou pour rédiger un article destiné à une revue. Accumuler de la matière, ordonner ses découvertes et construire un article... Et pourquoi pas une collection ! Mais à côté de ces trois catégories, il y a ceux qui pensent que la compétition est un faire-valoir et que leur ego en prend un coup quand le juré ne leur donne pas ce qu'ils espèrent au cours de leurs longues soirées de préparation. Le collectionneur est le seul à détenir la vérité, la pièce la plus rare, la pièce la plus belle et le seul à construire une présentation que souvent, il est le seul à comprendre. C'est là que l'on trouve le plus d'insatisfaits…... quelle que soit la médaille que le jury leur attribue. Il est certain que tous les torts ne sont pas du côté des compétiteurs (…) Pendant des décennies, la philatélie n'a reposé que sur la rareté et l'argent. On ne se posait qu'une seule question : combien cela vaut-il ? Et le comportement de nombre de jurés repose encore sur cette notion à l'heure où la culture est devenue prépondérante dans le développement d'un individu. Et la philatélie n'est-elle pas une façon d'accéder à la culture ? Que souhaite le visiteur d'une exposition philatélique ? Acquérir des connaissances en regardant les présentations, on peut l'espérer. Mais la compétition est devenue tellement saucissonnée, complexe, empêtrée dans des règlements peu clairs qu'elle est maintenant un repoussoir pour le public et que les expositions n'atteignent absolument pas le but recherché : être un outil de promotion du loisir philatélique. Les jurés sont pris entre les règlements et les collectionneurs qui ne comprennent pas les règlements…... quand ils veulent bien se donner la peine de les lire. Le juré n'a souvent que la connaissance de sa collection personnelle (…) Autre point de conflit : la communication du juré en direction du compétiteur. Le juré n'a généralement aucune connaissance dans ce domaine. Et comme toujours dans ce cas-là, il s'enferme dans un raisonnement et n'écoute pas le compétiteur. Celui-ci reste sur sa faim et son aigreur augmente alors qu'un argumentaire bien construit pourrait lui ouvrir les yeux sur ses faiblesses. Bien que les instances dirigeantes de la philatélie associative prétendent le contraire, il est patent que les expositions de niveau régional et départemental ont de plus en plus de difficultés à réunir un ensemble intéressant de collections. La classe ouverte a « boosté » la compétition mais les instances orthodoxes de la philatélie thématique ont récupéré le projet en en faisant un sous-produit et surtout en le coupant des autres classes où elle aurait pu s'exprimer…... sans compter qu'elle s'est heurtée au mépris des historiens postaux et autres collectionneurs de la philatélie traditionnelle scotchés dans leur vérité archaïque (…). »
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
février   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 142 - Février 2013 EDITORIAL : De Bangui à Damas. La collection « timbre sur timbre » permet parfois de se replonger dans l'histoire et la philatélie de nos anciennes colonies. C'est le cas avec ce poste aérienne de Centrafrique émis en 1969. On trouve sur ce timbre, l'effigie de Jean Bedel Bokassa et la reproduction d'un timbre-taxe datant de 1930 de l'Oubangui-Chari, nom du pays alors possession française.
Les collectionneurs qui s'intéressent à cette partie de l'Afrique aiment la complexité car il n'est pas facile de se repérer tant les évolutions de frontières, les changements de noms et de timbres ont été fréquents. Ce territoire situé à l'est du Cameroun, au sud du Tchad, à l'ouest du Soudan, au nord du Congo et de la République démocratique du Congo était rattaché à l'origine au Congo. Suite au décret du 29 décembre 1903, les territoires de l'Oubangui-Chari sont détachés du Congo et sont réunis en 1905 sous le nom d'« Oubangui-Chari-Tchad » pour être ensuite séparés.
La première émission de l'Oubangui-Chari-Tchad date de 1915 et on utilise dans un premier temps des timbres du Congo que l'on surcharge. Une collection intéressante à réaliser notamment lorsque l'on aime les variétés et certaines sont rares.
Avec l'émission de 1922, ce sont ensuite les timbres du Moyen-Congo qui sont surchargés. En cette même année, à la faveur de la séparation avec le Tchad, sont émis des timbres portant la seule mention « Oubangui-Chari », laquelle est apposée sur des timbres du Moyen-Congo. En 1924, ils sont surchargés « Afrique Equatoriale Française Oubangui-Chari » matérialisant le rattachement à l'A-EF. Lors de l'indépendance en 1959, il est fait ensuite référence à la République centrafricaine. N'oublions pas pour autant la parenthèse de l'éphémère Empire centrafricain de Bokassa (1976-1979) qui apportera aux timbres de nouvelles surcharges !
Quel rapport entre la Centrafrique et la Syrie ? Citons trois points communs à ces pays. Le premier est qu'ils se trouvent aujourd'hui confrontés à une guerre
civile et font la « une » de l'actualité. Le second point est que chacun d'eux a connu – sous des formes différentes – la présence française. Le dernier est que leurs histoires se sont croisées durant la Seconde Guerre mondiale. C'est à Bangui, la capitale ralliée à la France Libre, qu'est créé le 1er novembre 1940 le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari, fort de 25 officiers, 115 sous-officiers et plus de 800 hommes de troupe africains. Placé sous les ordres du commandant de Roux, il participera à la campagne de Syrie avec notamment la prise de Damas en 1941, alors sous contrôle de Vichy. Grâce à ce timbre de Centrafrique, l'Oubangui-Chari - le pays comme le bataillon - se rappellent à nos mémoires. Ce dernier présent, également à Bir-Hakeim et à Royan, recevra du général de Gaulle la croix de la Libération.
Hommage : le père de la Marianne dite de "Béquet" nous a quittés. Pierre Béquet, homme réfléchi, sensible et très discret, nous a quittés le 21 décembre 2012. Cet artiste a occupé, pendant plus de 40 ans, une place à part entière dans l'univers du timbre. Ce n'est pas un hasard si son palmarès reste impressionnant, plus de 700 timbres pour 36 administrations postales et de nombreuses récompenses. En couverture : "Faidherbe, Palmiers, Ballay" une série rare et chère. Créée en 1895, l'Afrique-Occidentale Française n'a eu ses propres timbres qu'en 1906 A l'effigie d'un militaire, le général Faidherbe, d'un civil, le docteur Ballay, et d'un arbre, ces émissions ont eu cours jusqu'en 1912 et, du fait de leur impression en deux passages, présentent de nombreuses variétés Collection : le courrier des présidents III. La fin de franchise postale. Après une période où le courrier des chefs de l'état de la Ve République se maintenait dans une facture classique, pour ne pas dire austère (voir notre précédent numéro), le mandat de Jacques Chirac marquera le début d'une modernisation des vœux présidentiels, désormais illustrés, et de celle de la présentation des lettres et des enveloppes. Palestine : Courriers de Terre Sainte : le courrier avant la poste (1362-1852). Poursuivons l'examen débuté dans notre dernier numéro d'une superbe collection de lettres qui, avant l'instauration d'un service postal, avaient néanmoins voyagé Curiosité : Les carnets de vignettes pour la poste aérienne des Etats-Unis. Après les carnets de vignettes pour la poste aérienne française, britannique et néerlandaise, nous allons ici nous intéresser aux carnets similaires des États-Unis. Inédit : Lars Sjööblom, plus de 400 timbres à son actif. Lars Sjööblom s'est fait remarquer l'année dernière en France avec le bloc qu'il a réalisé pour l'émission commune avec la Suède. Peu connu des collectionneurs français, Lars Sjööblom est un artiste remarquable tant par son indéniable talent que par sa simplicité. Rencontre avec ce graveur qui compte plus de quatre cents timbres à son actif. Reportage : un dimanche à Séville. Tout près de la Cathédrale, les dimanches matins tôt et jusqu'à midi, marchands et collectionneurs se rencontrent sous les arcades de la Plaza del Cabildo. Histoire postale : La ligne de la côte orientale d'Afrique et de Madagascar. Ce second volet de notre série consacrée aux lignes des Messageries maritimes au-delà de Suez éclaire les conditions de voyage des paquebots postes vers l'Océan indien jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Thématique : les gobe-mouches, des Muscicapidés II.partie. Nous poursuivons le recensement de ces jolis petits passereaux mangeurs d'insectes d'où leu nom dont on peut, chez la plupart, apprécier le chant mélodieux. Des oiseaux qui auraient plu à Jean de La Fontaine puisque leur ramage se rapporte bien à leur plumage. Histoire postale : guerres des postes pour cause de propagande politique. Un catalogue néerlandais recense près de 300 épisodes de guerre des postes de 1870 à 2008, impliquant 70 pays. Ces événements, plus ou moins connus, ne manquent pas d'intérêt. En voici quelques exemples. Régionalisme : fraude, maladresse ou ignorance II. Marcophilie : de l'encre bleue « pour n'y voir que de l'azur » Nos lettres présentent le plus souvent des marques postales frappées à l'encre noire, à l'époque la moins onéreuse à fabriquer! Parfois le rouge vient égayer nos albums, sans être pour autant nécessairement plus rare. Enfin la couleur bleue est celle qui est la moins souvent utilisée en province. Carte postales : les aéroplanes de la Belle Epoque. Lorsqu'il évoquait les avions de son enfance le photographe Robert Doisneau employait toujours le terme d'aéroplanes. Il était né en 1911, époque où, par dizaines, les pionniers de l'air sillonnaient le ciel à bord de leurs drôles de machines. Aux ballons libres, aux dirigeables succédaient les « plus lourds que l'air ». Les héros du moment se nommaient Santos-Dumont, Blériot Farman, Latham, Védrines, Géo Chavez, Roland Garros, Morane, Delagrange, Brindejonc des Moulinais, etc. Il y avait aussi des femmes dans cette cohorte de héros comme Marie Marvingt et la « baronne » de Laroche La pièce en question :un affranchissement hétéroclite. Décryptage : 1945 : Expeditionary Force Message (EFM) via Paris Central Radio. L'EFM, conçu à l'usage exclusif de l'armée américaine, est pourtant un passionnant document d'histoire postale française. Socrate a parlé : Les collectionneurs heureux sont de retour. Pour en venir aux courriers reçus récemment, je constate – aussi étonnant que cela puisse paraître – un regain d'optimisme, voire le retour des collectionneurs heureux. Cela fait plaisir car durant des années, vos lettres étaient souvent désespérantes de pessimisme notamment à propos de Phil@poste. Ce changement d'attitude n'est pas dû aux jours qui rallongent enfin, mais tout simplement à la liberté que vous vous donnez de collectionner comme il vous plaît et d'aborder autrement de nouvelles collections.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine



Timbres Magazine
janvier   2013

cliquez ici pour plus d'informations sur Timbres Magazine

Numéro 141 - Janvier 2013 Éditorial : Se spécialiser ou non ? C'est une question qui est régulièrement posée et qui n'est pas nouvelle. En 1913, Alfred Montader dans le Postillon tentait d'y répondre : «J'ai dit en commençant que la spécialisation sévissait. Est-elle un bien, est-elle un mal ? En réalité elle est les deux. Sans elle, beaucoup de variétés resteraient pour compte, et quelle que fût leur rareté, n'auraient qu'une valeur négative. Or, on doit bien penser que ce n'est pas en vendant 13 fr. 25 des séries où il y a 11 fr. 80 de valeur faciale, qu'une maison qui a 120 000 francs de frais généraux peut faire un bénéfice appréciable. Ce sont ces variétés qui lui permettent ce bénéfice. Ce sont les spécialisateurs qui en sont la cause, et si le commerce des timbres périclitait, la philatélie serait bien malade. (…) Si on veut dresser un bilan de la spécialisation en résumant les arguments pour et contre, on peut dire : Que sans elle bien des variétés minimes, les nuances, les sous-variétés non cataloguées, les essais, les oblitérations plus ou moins rares, ce qui constitue au fond la grande armée philatélique, ne se vendraient pas, que la collection habituellement faite ne se composerait plus guère que de timbres types qui sont en quelque sorte l'état-major de cette armée (...) Qu'en revanche, elle est la cause de négligence, puis de l'abandon d'une foule de pays (...) Elle crée pour le spécialisateur un état d'âme funeste, qui lui fait mépriser les plus beaux timbres du monde s'ils ne rentrent pas dans son lot, l'hypnotise sur des vétilles sans intérêt, l'amène fatalement à l'ennui, au dégoût, à la compréhension finale de l'inutilité d'un effort sans résultat, vu la modicité de ses ressources. Pour les raisons ci-dessus, j'estime que, s'il est bon qu'il y ait quelques spécialisateurs, les marchands doivent s'employer le plus possible à en restreindre le nombre ; à faire comprendre que seule la collection générale est de conduite facile, qu'elle seule amuse ».Faut-il être en 2013, un spécialisateur ? La réponse vous appartient. L'essentiel est de conserver intact le plaisir de collectionner comme bon vous semble. Rétrospective : timbres français émis en 2012. Avec un budget pour les nouveautés de près de 248 €, le millésime 2012 est en baisse par rapport a celui de l'an passé. Le nombre d'émission est quasi identique qu'en 2011. L'introduction de tarif de la Lettre verte dans une bonne partie des émissions de l'année fait baisser la note. En ce qui concerne l'ensemble des produits disponibles hors du circuit traditionnel de distribution (collectors, souvenirs philatéliques et autres), on notera une augmentation significative pour atteindre plus de 700 € (332 € en 2011). La facture des autocollants d'Entreprise, quant à elle, se révèle en baisse significative avec près de 245 € (contre 2 640 € l'an dernier). En couverture : compétition, les conseils de Bernard Jimenez. Bernard Jimenez est le vice-président de la FFAP depuis le 16 juin 2012 et Directeur FIP pour l'Europe. Président de la Commission nationale thématique, il est à la fois juré mais également compétiteur. Bernard Jimenez a obtenu l'or en philatélie thématique au niveau international avec l'abeille et avec la nuit. Egalement passionné d'histoire postale, il a aussi décroché l'or à Nevers pour sa présentation sur la poste française en Chine de 1860 À 1946. Ilest l'auteur de Timbré de voyages, un très beau livre publié en 2008. Collection : le courrier des présidents I. Meilleurs vœux... La France a changé de président. Selon la tradition - à chaque président sa Marianne -, le chef de l'Etat devrait proposer une nouvelle figurine d'usage courant. En attendant son choix, petite rétrospective sur une autre particularité élyséenne, le courrier des présidents de la la République, et son évolution depuis le général de Gaulle. Etude : les timbres du Sud-Ouest Africain Allemand. Le « Sud-Ouest Africain Allemand » (Deutsche Südwestafrica) fut sans aucun doute la colonie la plus importante de l'Empire de Guillaume II. Par l'immensité de son territoire, tout d'abord plus de 835000 km2, soit une fois et demie la superficie de la métropole de l'époque. Par la richesse de son sol ensuite, cuivre, puis diamant y étant exploités, ce qui en fit le seul territoire profitable de l'empire colonial allemand. Par le nombre de ses expatriés, enfin, puisque ce fut la seule véritable colonie de peuplement allemande, des milliers d'agriculteurs étant partis pour ce lointain territoire aux terres occidentales baignées par l'Atlantique sud aussi fertiles que le désert oriental en était aride. Classique : 25c Cérès dentelé au type II (n°60B). Au premier abord, ce bloc de 4 pourrait nous laisser quelque peu indifférent. Il est mal centré, l'oblitération est lourde et sa dentelure supérieure est abimée. En un mot: pas grand-chose pour plaire. Et pourtant, comme souvent le fantastique n'est pas dans l'apparence. Insolite : Mafia : une petite île méconnue. Perdue au large de la Tanzanie, dans l'Océan Indien, l'île de Mafia est souvent méconnue, tant sur un plan géographique que sur un plan philatélique. Au cœur d'une histoire très riche en rebondissements, liée de très près au fabuleux destin de Zanzibar, ce petit bout de terre abrite quelques timbres qui témoignent d'une période trouble : la Première Guerre mondiale. Palestine : courriers de Terre sainte : le courrier avant la poste (1362-1852).Avant 1830, aucune organisation postale n'existait pour le transport et la distribution du courrier dans les régions formant la Terre sainte. C'est à cette date que la France ouvrit un bureau de poste à Alexandrie, en Égypte. L'Autriche en fit de même en 1838, suivie par la Grande-Bretagne en 1839. Ce ne fut qu'en 1852 qu'un service postal fut instauré à l'intérieur de la Terre sainte. Thématique : les gobe-mouches, des Muscicapidés. On groupe, sous le nom de gobe-mouches, un grand nombre d'oiseaux passereaux qui ont en commun une petite taille, un régime alimentaire dans lequel les insectes entrent en grande part, et un chant plus ou moins mélodieux, ce qui les fait regrouper par certains auteurs sous l'appellation d'oiseaux chanteurs. Nous excluons de la présente étude les oiseaux de la famille des Tyrannidés les gobe-mouches d'Amérique - et nous nous limiterons aux passereaux de la grande famille des Muscicapidés. L'étymologie de ce nom est latine: musca, la mouche, et capio, capere, attrape On retrouve la même signification dans l'anglais flycatcher, attrapeur de mouches, et l'allemand Schnäpper, de schnappen, attraper Chronique : le village de Moliens (Oise) demande un bureau de poste. Penchons-nous sur quelques rivalités postales, nourries d'appuis politiques, entre les bourgs de Formerie et de Moliens, dans l'Oise. Formerie, doté en janvier 1831 d'un bureau de direction, comptait 1 257 habitants en 1835; ils seront 1 228 en 1847, 1 349 au ler janvier 1862 et presque 1 940 en 1968 : une moyenne d'un humain de plus tous les deux mois ! Quant à Moliens, sans bureau, il n'apparaît dans aucun des recensements de la population française, publiés au Bulletin des lois entre 1827 et 1892. Carte postales :140 bougies pour une carte postale.Ce ler janvier 1873, il y a foule devant les bureaux de poste et les bureaux de tabac où l'administration met en vente la première carte postale officielle française. Il s'agit d'un carton rectangulaire de 12 centimètres sur 8 ne comprenant aucune illustration. Exception faite d'une frise de 4 millimètres encadrant la surface de la carte réservée à l'adresse du destinataire et portant le timbre d'affranchissement ainsi que diverses indications administratives relatives à l'emploi de ladite carte. La partie opposée, totalement vierge, est dévolue à la correspondance. Régionalisme : fraude, maladresse ou ignorance.. La pièce en question : une tarification complexe pour la Suisse. Décryptage : connaissez-vous les Lettres-océan ?.La Lettre-Océan est une forme de correspondance qui a le rare privilège d'être passée à la postérité grace à la littérature, immortalisée par l'œuvre de deux écrivains majeurs du XXè siècle, Guillaume Apollinaire et Blaise Cendrars, le premier ayant probablement recu un tel courrier en 1913 et le second en l'expédiant en 1924. Rencontre : Jean-François Estel, La passion de trouver des réponses. Nous avons contacté Jean-Francois Estel car il vient de remporter une médaille de vermeil à l'Exposition internationale de Littérature Philatélique de Mayence pour son site « L'étoile et chiffres ». il a accepté de répondre à nos questions en nous précisant d'emblée qu'il n'est pas un collectionneur au sens strict mais un chercheur de moutons à cinq pattes. Rencontre d'un curieux plus intéressé par l'histoire des pièces que leur possession... Socrate a parlé : J'ai reçu beaucoup de courriers ces derniers temps à propos des compétitions. Tous sont très instructifs et un bon nombre de lecteurs concluent leur courrier en disant qu'ils collectionnent à présent pour le plaisir. Ainsi Emile Pelin : «En lisant votre chronique à propos des compétitions philatéliques, j'aimerais vous donner mon point de vue. Je faisais partie de la Fédération des postiers philatélistes du Rhône, ex président du club que j'ai créé à Sathonay-Camp, j'ai participé à plusieurs expositions dans le cadre de la journée du timbre, des assemblées générales des postiers philatélistes, en locale et régionale avec la Sabine, la Caisse d'amortissements et cartophile avec la Marine (bâtiments et infrastructures). Je n'ai jamais obtenu de médailles de bronze et d'argent. Ma collection sur la Caisse 'amortissement représentait 70 feuillets avec timbres neufs, oblitérés, variétés, timbres sur lettres, carnets, etc. On m'a fait la remarque qu'il manquait une lettre d'Alexandrie et de Port Saïd (...) A présent, je me fais plaisir en montant – au moyen de mon ordinateur – une collection de marques postales de l'Ain (cursives, cachets à dates type 11, 12, 13, 14, 15, 15 A, 18, 22, losanges PC et GC). Elle comporte plus de 170??feuillets sur les différents bureaux de l'Ain mais je la mettrai jamais en compétition car j'ai été déçu (...) J'ai formé nombre de jeunes philatélistes, donné plusieurs années au sein de mon club du temps en tant que président, mais à l'heure actuelle, je collectionne pour le plaisir et il est vrai que parfois que les jurés sont pointilleux et sectaires ». Tout d'abord bravo pour votre engagement. Concernant vos déconvenues en compétition, je ne porte pas de jugement n'ayant pas vu votre présentation. Il me semble à lire l'article de Bernard Jimenez, que les choses changent et les formations qui vont être dispensées aux jurés dans les mois à venir vont dans le bon sens. J'ai relevé qu'il serait notamment question de la communication avec les exposants. Collectionner pour le plaisir, c'est en effet revenir à l'essentiel mais cela signifie que des philatélistes – durant certaines périodes – ont manipulé des timbres ou participé à des compétitions avec une pointe d'ennui ! C'est regrettable car le timbre offre un champ d'investigation tellement large qu'il ne devrait pas être possible d'y trouver une quelconque forme de lassitude. Toujours en vous lisant, j'ai été à nouveau surpris par la diversité de vos collections et la manière dont vous les présentez. Il apparaît que vous êtes de plus en plus nombreux à vous servir de votre ordinateur à l'instar d'Emile Pelin. Les présentations de vos collections semblent être attrayantes et sortent des sentiers battus de la philatélie traditionnelle. Curieux de nature,n'hésitez pas à m'adresser par courriel (dir@timbresmag.com) ou courrier quelques pages de vos albums virtuels, j'aimerais bien voir à quoi elles ressemblent. Nous pourrions alors les faire figurer sur notre site afin que vous puissiez partager vos expériences. Si vous êtes nombreux à répondre à mon appel, pourquoi ne pas organiser une compétition de la collection la plus originale présentée de cette manière ?
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine





la presse philatélique française



Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques